Jump to content
  • Sign Up

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Yesterday
  2. Last week
  3. Bonjour, Que faites-vous avec vos réservations aeroplan de cet été? J’ai des vols prévus en juillet, je ne voudrais pas les annuler trop vite inutilement, mais aeroplan permet de le faire totalement sans frais jusqu’au 31 mars je crois. Qu’arrive-t-il si j’attends, quels risques je prends? Merci beaucoup!
  4. Earlier
  5. Seul ton dossier de crédit sera consulté, pas celui de ton associé. Maintenant, tu devrais te rapprocher de ton comptable pour les questions relatives aux points et aux dépenses d'entreprise (à déclarer ou non comme un avantage) Pour des informations sur les cartes PME: https://milesopedia.com/academie/presentation-carte/cartes-entreprise-american-express/ https://milesopedia.com/actualites/pme-american-express/
  6. Oui c'est possible de faire ainsi, et c'est vraiment recommandé depuis les nouvelles règles en vigueur depuis le 12 mars. Et encore: on ne sait pas à ce jour-ci si un parrainage d'un produit à un autre fonctionne toujours (Platine PME vers Or PME). 2023 est très loin. Surtout qu'Aéroplan va être un programme complètement remanié d'ici la fin de l'année: impossible de savoir à l'heure d'aujourd'hui combien coûtera un billet d'avion avec les points. Cela étant dit, la flexibilité procurée par les points-privilèges d'American Express est vraiment intéressante, et il n'est jamais trop tôt pour les accumuler (d'autant qu'il s'agit d'un processus de 12-18 mois en laissant suffisamment de temps entre 2 demandes de cartes PME). La meilleure méthode serait donc: Madame commence avec la Platine PME via un lien de parrainage comme celui-ci (75 000 points après 7 000$ d'achats en 3 mois) Madame parraine Monsieur pour une Platine PME depuis sa Platine PME (25 000 points de parrainage + 75 000 points pour Monsieur après 7 000$) 6 mois après, Monsieur parraine Madame pour l'OR PME (théoriquement c'est 25 000 points de parrainage + 40 000 points pour Madame après 5 000$) Madame parraine Monsieur pour l'OR PME (théoriquement c'est 25 000 points de parrainage + 40 000 points pour Monsieur après 5 000$) Madame souscrit à l'Amex OR perso via milesopedia Madame parraine Monsieur à l'Amex Or Perso (25 000 points + 5 000 points de parrainage) À compléter par la suite avec d'autres cartes comme Platine perso ou d'éventuelles offres de cartes Aéroplan. Mais bon, 2023 est très loin dans le monde des programmes de fidélité
  7. Finalement, en relisant bien, je ne peux pas m'auto-parrainer, mais est-ce que je peux parrainer mon conjoint et lui me parraine pour une autre carte?
  8. Hum... je viens de voir que le système de parrainage de AMEX venait de changer: on ne peut plus s'auto-parrainer. https://milesopedia.com/programmes-de-fidelite/points-voyages/le-systeme-de-parrainage-american-express/ Ma stratégie ne fonctionne donc plus!
  9. Bonjour! J'ai vu dans cet article qu'il fallait: 1 - déterminer notre objectif 2 - trouver les programmes de récompense qu'on a besoin 3 - sélectionner les cartes de crédit 1 - Mon objectif est pour un long voyage familial (2 adultes, 2 enfants) en juillet 2023. 2 - J'ai besoin de 360 000 Aeroplan et 36 000 British Airways Voici mes questions: - dois-je commencer à accumuler tout de suite? (c'est encore loin) - comment faire pour sélectionner les cartes de crédit qui m'avantage le plus? ex: prendre les liens de référencement pour les cartes AMEX pour aller chercher plus de points. Je penche pour la stratégie suivante: 2 AMEX Business Platinum + 2 AMEX Business Gold + 2 AMEX Gold reward (en se référençant mutuellement, mon conjoint et moi)Ça donnerait 400 500 points (incluant les point de référencement + points accumulés lors des dépenses minimales) pour 1800$ de frais annuels. Est-ce la bonne stratégie? J'ai besoin d'être challengée
  10. Avec la or PME tu peux choisir 3 fournisseurs dans la liste qui te donne 2x les points https://milesopedia.com/academie/presentation-carte/cartes-entreprise-american-express/#La_Carte_en_Or_pour_PME_avec_primes_American_Express_pour_les_transactions_avec_Plastiq
  11. Qu'est-ce que ça veut dire? (3 fournisseurs à 2x)? Est-ce que ça veut dire qu'il n'y a pas de frais pour utiliser Plastiq avec AMEX - Or PME?
  12. Bonjour, J'ai une question un peu stupide. SVP ne me jugez pas Je sais qu'il est possible de demander une carte entreprise même si l'on n'a pas d'entreprise. On a juste à mettre notre nom Inc. Cela dit, j'ai une vraie entreprise (nous sommes 2 associés). Si je fais la demande pour ma carte de crédit pour ma vraie entreprise (demande à mon nom), vont-ils aussi consulter le dossier de crédit de mon associé? Si j'utilise cette carte pour réellement payer des dépenses d'entreprise, les points seront-ils versés à moi ou à l'entreprise? Si je peux mettre les dépenses d'entreprise et accumuler les points personnellement, ça serait vraiment magique, car je pourrais facilement atteindre le minimum spend qui est souvent demandé. Et mes fournisseurs acceptent AMEX Ceci dit, je veux faire ça selon les règles de l'art et ne pas pénaliser mon associé. Merci de m'éclairer! Joanie
  13. Non, c'est à toi de trouver des vols (avec de la place) qui respectent les règles de moins de 24h malheureusement. Cependant, j'ai réussi à avoir un Layover de plus de 24h a Istanbul parce que j'avais réservé le vol du Mercredi IST-CMB, mais turkish a annulé tous ses vols du mercredi et du samedi (après ma réservation) et ils m'ont déplacé sur le vol du Jeudi à la place.
  14. Salut! Supposons que je veux réserver un vol Addis-Abeba => Istambul => Montréal avec des Aéroplan. Il y a des vols Addis-Abeba => Istambul tous les jours. Supposons que je prends un vol le mercredi. Les vols Istambul => Montréal (avec Turkish Airlines) sont seulement 3x par semaine (dimanche, mardi, vendredi) Est-ce que Aeroplan va accepter que je prenne le vol Addis-Abeba => Istambul le mercredi et le prochain vol disponible Istambul => Montréal le vendredi? C'est le prochain vol disponible, mais ça me fait un arrêt de plus de 24h (ce que je souhaite!) Est-ce posisble? Merci!
  15. Cette semaine a marqué notre passage du Sud-Est au Nord de l'Australie ainsi qu'un autre virage de notre MTM ! Nous avons longuement réfléchi à la suite de notre voyage et avons décidé d'annuler notre vol pour Nice, le Coronavirus étant maintenant bien répandu en France. Nous vous dirons les jours prochains notre programme en espérant ne pas avoir à faire de changements une fois encore. Concernant, Ayers Rock nous n'avons pas été jusqu'à Alice Springs pour ceux qui connaissent ou Kings Canyon malheureusement, premièrement parce que cela représentait beaucoup de route pour nous et les enfants (3h30 aller juste pour Kings Canyon), et deuxièmement car nous avons du prendre du temps (beaucoup) pour contacter Aéroplan. L'occasion d'y aller à notre rythme. Derniers jours sur Melbourne Dimanche dernier, les enfants se sont amusés dans un nouveau parc encore. J'ai eu l'occasion de découvrir une installation à 4 balançoires, une première. En après midi, après un briefing complet à notre baby-sitter d’un jour, nous sommes partis nous aérer l’esprit au festival de musique de l’Ultra Melbourne. Je ne sais pas s'il y a des milesopediens adeptes comme nous, mais les festivals sont l'occasion pour nous de nous vider la tête, découvrir de nouveaux DJs au son d'une ambiance électrisante et bien-sûr nous retrouver tous les 2. Au lendemain, j’en ai profité pour laisser Jean-Maximilien travailler toute la journée et sortir avec les enfants au musée de Melbourne. Le Musée est entouré des jardins Carlton, d'un centre d'expositions ainsi que d'un parc de jeux entre-autres. Le Musée de Melbourne est un musée d'histoire naturelle parfaitement pensé pour les enfants, avec une vaste section qui leur est dédiée ainsi que différentes expositions ; de quoi en apprendre sur les bactéries, les dinosaures et les espèces du monde entier, puis les rêves entre autres. J'ai vraiment adoré. Le musée leur a tellement plu que nous y avons passé une bonne partie de la journée. Nous avons terminé, devinez quoi ? par un parc, en extérieur qui est tout autant génial et vaut le détour ! Les environs sont beaucoup plus adaptés aux familles, des espaces plus aérés et verts que le centre. Le tramway rend les déplacements faciles d’autant qu’il est gratuit sur tout le périmètre du centre comme déjà mentionné la semaine dernière. Je conclurais par le fait que Melbourne est une ville artistique, cosmopolite et culturelle, avec une vie nocturne riche. Un beau melting-pot qui m’a fait pensé à Montréal en quelque sorte ! La qualité de vie y est très bonne et l’atmosphère très conviviale. Les gratte-ciels et hôtels montent rapidement et l’on remarque un design et une architecture recherchés, très stylés. Un paradis pour les amoureux des sorties et de la gastronomie. Vol Melbourne - Ayers Rock avec Jetstar Nous laisserons notre Airbnb avant 7h, lever quelque peu difficile pour les enfants même si l’on voit qu’ils ont pris le coup, les préparer devient très facile. Nous aurons le temps de faire une pause au salon de l’aéroport et ainsi prendre notre petit déjeuner. Les enfants s’amuseront avec les fauteuils massants disponibles et me mèneront à tester par la même occasion. Un régal ! Tant est si bien que j'ai poussé Jean-Maximilien pour qu'il essaye aussi. Un homme surpris (rire). Les valises seront de nouveau pesées. 7kg autorisés par personne. Une optimisation toujours délicate qui demande une bonne organisation, mais nous finissons toujours par y arriver en enregistrant un bagage (ouf). Le vol était au complet. Le tout bien orchestré par les hôtesses et stewards. Rien n'est servi à bord toutefois puisque lowcost. Une fois arrivé, un paysage aux terres rouges nous attend. Une arrivée en plein désert australien, loin de tout, où la chaleur vous tombe dessus (40 degré celsius) Au sortir de l’avion, une autre chose nous frappe : les mouches. Elles sont PARTOUT par vingtaine et plus à nous venir dessus, tentant de rentrer par tous les orifices du visage, nous empêchant de respirer correctement, une plaie. Tant est si bien que la première chose que Jean-Maximilien fera en arrivant à notre chambre du Emu-Walk Apartments, sera d’aller nous acheter des filets ! Allez mettre un filet à un petit de deux ans ... Arthur est un petit garçon très très peureux, nous avons eu bien du mal même s’il ne supportait pas les mouches. J’ai fini par réussir au bout de quelques fois dehors, en mettant mon filet avec lui jusqu’à temps qu’il prenne confiance et comprenne l’intérêt de celui-ci. Le rocher d'Uluru ou Ayers Rock A vrai dire, nous n’avions pas le cœur à visiter beaucoup cette semaine, ni de participer aux visites guidées ou événements en groupe organisés par le resort. Les cars pourtant affluaient, comme si de rien n'était. Outre les mouches, le Covid-19 a mis bien de la pagaille dans le monde entier ainsi que dans notre voyage. Nous avons du revoir par plusieurs fois nos plans, nos itinéraires et nos priorités. Les activités proposées étaient nombreuses. Mais nos choix étaient vites faits. Plusieurs n'étaient pas possibles avec nos enfants (trop jeunes) et nous n'avons pas vraiment vu l'intérêt de certaines telles que l'observation au télescope, les cocktails ou petits déjeuner/souper en extérieur avec toutes ces mouches présentes. L'entrée au parc national est de 25 $ par personne et donne accès au site d'Uluru et des Monts Olgas pour une durée de 3 jours, payable en avance sur internet. Il est rappelé qu'il est désormais interdit de monter le rocher. Plusieurs randonnées sont possibles dont certaines faciles, nous n'en ferons que quelques unes partiellement, les enfants refusant de marcher plus de 15 minutes avec le filet et sous la chaleur étouffante. À faire pour en apprendre plus sur la culture aborigène ainsi que l'atmosphère paisible et le silence des lieux ! Le lendemain de notre arrivée au Resort, nous avons pu assister au lever de soleil sur Uluru vers 7:00am avec en prime un arc en ciel sur le rocher, ainsi qu'à plusieurs couchers de soleils les jours suivants. Il y a foule, mais de la place pour tout le monde. Lever de soleil Lever de soleil Le rocher d'Uluru est tout de même impressionnant. 348m de hauteur (la Tour Eiffel mesure 324m pour rappel). Nous l'aurons beaucoup observé à partir de différents points de vue et à différentes heures de la journée. Suivant s'il y a des nuages, le ciel pouvait prendre des couleurs allant du jaune doré au rose pâle. Le meilleur reste au lever du soleil, à mon avis, pour observer les plus belles teintes de rouges que prenait le rocher. Coucher de soleil Coucher de soleil Coucher de soleil Coucher de soleil Kata Tjuta (signifiant plusieurs têtes ou encore nommé les Monts Olgas) mérite le détour, toutefois les observatoires n'offrent pas une vue à couper le souffle je trouve. Soit trop loin, soit trop proche. J'ai quand même beaucoup aimé la vue silhouette de ces 36 dômes, lorsque le soleil se couchait. En journée Coucher de soleil (-10 minutes ) Grâce au Wintjiri Arts et Museum, nous avons pu en apprendre un peu plus sur ces montagnes rocheuses, l'art anangu ainsi que sur la faune et la flore de cette région. Nous participerons d'ailleurs à une présentation sur les plantes locales qui se consomment et une rapide démonstration de cuisine. Alexandra et Arthur étaient en demande de parc zoologique ces derniers jours. Alors, afin de faire découvrir de nouvelles espèces aux enfants, nous avons participé au Red Desert Reptiles, un show très instructif sur la survie de ces reptiles dans ces territoires désertiques. L'expérience se passait dans une ferme de chameaux. Alexandra s'en est donc donnée à coeur joie pour les regarder et les nourrir par la suite. Une expérience qui n'est pas sans rappeler Monument Valley en Utah, aux États-Unis. L'accent est mis sur la culture aborigène, l'art anangu et leur histoire. Certains sites sont sacrés et sont à respecter (par exemple, il est déconseillé de prendre des photos à certains endroits). Des rituels sont toujours réalisés, à l'abri des regards. Vol Ayers Rock - Darwin Le survol des terres rouges d’Australie était magnifique et sans fin. Un très bon vol avec la compagnie Quantas très agréable qui change du low-cost. Darwin Présentement à Darwin pour 2 jours, au Double Tree, nous attendons notre vol pour Singapour en croisant les doigts que tout se passe bien. Nous calmons nos visites et tentons de rester seulement nous 4. Ces dernières semaines furent intenses avec tout les chamboulements de vols, Jean-Maximilien a passé de nombreuses heures à changer nos vols mais nous pourrons d’ici quelques jours, je l’espère, nous poser en famille pendant 1 mois au même endroit. Sur ce, prenez bien soin de vous et bon courage à tous, que vous soyez dans le confort de votre maison ou ou en voyage, nous sommes avec vous !
  16. Nous n'avons pas interdit de publier sur le groupe facebook! Tu peux toujours le faire en commentaires du post principal que j'ai créé ce matin (tu auras peut être des cas d'autres personnes dans le même cas que toi). Je n'ai pas abordé toutes les compagnies aériennes effectivement dans mon article en me concentrant sur les principales. La Cobalt n'offre pas d'assurance interruption / annulation de voyage. As-tu une assurance collective? Cela pourrait peut-être être inclus dans ton contrat. Pour Level, cette compagnie n'a entrepris aucune mesure pour les anciennes réservations. Juste les nouvelles effectuées entre le 12 et le 30 mars. Mon conseil: attend avant de faire quoi que ce soit. La situation change chaque jour, et il se pourrait que la compagnie soit obligée de changer ses règles.
  17. L’article sur le sujet est vraiment super informatif! Malheureusement il ne parle pas de compagnie aérienne telle que Level. Avec laquelle j’ai réservé un vol pour Paris en 2019 pour partir le 3 avril et qui malgré les cas de malades qui augmentent refusent de laisser les passagers annuler ou changer leur vols sans frais... Ayant payé avec la Cobalt je n’ai pas d’assurance et donc aucun recours à priori. J’aurais aimé pouvoir publié sur le groupe Facebook pour avoir de l’aide à ce sujet étant donné qu’il n’avait pas été abordé encore pour Level. Merci
  18. Vous êtes nombreux à poser vos questions dans le groupe facebook sur vos voyages des semaines ou mois à venir. Nous comprenons et partageons vos inquiétudes. Nous sommes conscients qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle qui nécessite aussi la collaboration de tous et chacun. Nous sommes tous affectés et cherchons tous les réponses aux mêmes questions. Malheureusement, la situation évolue chaque jour: ce qui était valable hier, ne l'est plus forcément aujourd'hui. Les risques de voyages compromis sont bien réels. Chaque personne doit donc évaluer les risques en fonction de SA situation. Avant de poser une question, nous vous remercions donc de prendre connaissance des différentes informations diffusées par le Gouvernement du Canada, les compagnies aériennes, les groupes hôteliers, les agences de voyages, de croisières, les sociétés d'assurances. J'ai regroupé les principaux liens dans cet article. Si vous avez une question relative à vos assurances-voyage: la meilleure solution sera d'appeler votre assurance ou l'assurance de votre carte de crédit: chaque situation étant différente, ce n'est pas le rôle d'une communauté de membres de vous informer de vos droits. Les entreprises sont confrontées à une situation sans précédent et nous devons comprendre cette réalité et nous aussi aider à désengorger les centres d’appels. Notre conseil est donc d'éviter d'appeler s'il s'agit d'un voyage qui aura lieu dans 6 mois. Ceux qui ont un vol dans 2 jours apprécieront! Enfin, comme milesopedia opte pour se solidariser avec les plus "mal pris" et que nous sommes une communauté de membres qui s'entraident, si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans ce sujet de forum. Merci de votre compréhension et bon courage si vous êtes touché(e) par cette situation!
  19. Problème avec le site internet..J'ai demandé à faire la réservation au téléphone mais 40$ de plus par billet que sur le site..et pas moyen de matcher.
  20. oui, c'est écrit clairement American Express et le message d'erreur dit:Impossible de charger le paiement sur la carte. Possible erreur de numéro..Essayer une autre carte. Je vais réessayer et les appeler. Merci
  21. Non, non, ce ne peut être la raison. Cependant as tu vérifié si la compagnie accepte les cartes American Express ?
  22. Bonjour, J'essaye de payer un billet d'avion sur Level avec ma carte Platine PME, et il me refuse le paiement, est ce par ce que ce n'est pas concidéré comme une carte de crédit?
  23. Merci, ça donne le goût d'y aller!
  24. WoW! Quelle belle histoire. À conserver en référence pour nos projets. Merci beaucoup et bonne suite.
  25. Semaine 13 Difficile à croire que notre voyage en famille tire bientôt à sa fin ! Nous avons comme beaucoup d’entre vous, dû revoir nos plans un peu à la hâte. Le Covid-19 aura eu comme impact de nous faire modifier nos billets d’avion pour les derniers segments, nous qui devions passer normalement par Taiwan, le Japon et Séoul. Un mal pour un bien? Depuis notre arrivée en Australie, nous constatons que nos enfants n'ont plus le même plaisir dans ce tour du monde qu'au départ. Alexandra et Arthur nous suivent normalement partout: nous avons pris un bon rythme ensemble qui convient à chacun. Nous adorons les voir s’émerveiller lorsqu’ils découvrent des nouveautés. Toutefois les visites commencent à les ennuyer, les épuiser, certainement l’âge. Nous avions été agréablement surpris qu'ils enchaînent plus de 3 500 kms en Nouvelle-Zélande, à voir défiler les paysages, sans trop se plaindre. Mais à présent, ils ne veulent plus marcher, la seule chose qui les motive maintenant, ce sont les parcs de jeux. Nous tentons tant bien que mal de faire des activités adaptées à eux et de les divertir au plus possible mais je pense que cela fait beaucoup à digérer pour eux. Les visites de grandes villes ne les passionnent plus et marcher devient de plus en plus contraignant pour eux et pour nous. Enfin, point non négligeable, comme nous travaillons pendant ce tour du monde, il n’est pas toujours évident de les divertir lors de ces périodes. Nous tentons de limiter puisqu’ils n’apprécient pas nous voir sur nos ordinateurs. Le virus qui circule ne facilite pas les choses. Les enfants eux n’en n’ont que faire de ce virus et continuent à être des enfants. Jouer au parc et dans les hôtels avec d’autres enfants du monde entier, ramasser ce qu’ils trouvent, mettre les mains à la bouche. Bien que nous ayons été protégés jusqu’à présent, nous pressentons que ce ne sera pas de même pour la suite de notre voyage. Avec la perspective du Japon, et des kilomètres de marche à venir, nous avons craint que ce ne soit la goutte d'eau qui fasse déborder le vase! Nous avons donc fait un “conseil de famille” en proposant à nos enfants: soit de rentrer tous ensemble au Canada, soit de rejoindre leur grand-mère en France pour quelques semaines ou soit de continuer le voyage tous ensemble vers d’autres destinations. Alexandra a été catégorique: "je ne veux plus visiter" et "je ne veux pas rentrer au froid tout de suite". Nous avons ainsi décidé, afin de rassurer nos familles et d’éviter une quelconque contamination pour nos enfants bien-sûr mais surtout afin de leur faire plaisir et de ne pas leur imposer notre tour du monde, de les déposer en France à Nice chez leur grand-mère Daisy pour 2-3 semaines. Cette solution nous permettra de tout de même visiter le Japon de façon plus rapide que ce que nous avions envisagé (2-3 semaines au lieu de 4-5). Notre 3ème arrêt Aéroplan qui était à l'origine Taipei, a donc été remplacé par Nice. Aucuns frais de modification pour ce changement! Nous utiliserons d'autres types de milles pour aller et revenir du Japon, Jean-Maximilien aura sûrement l'occasion de faire un article là-dessus! Certains diront que nous sommes fous d’aller au Japon et irons à la critique. D’autres diront que nous délaissons nos enfants. Enfin d’autres comprendront. A vrai dire, malgré notre grand désir de terminer notre MTM en famille, la réalité nous a rattrapé. Pour être honnête, CE virus ne nous fait pas tant peur. Jusqu’à présent aucun contrôle n’a été effectué pour notre famille, dans les derniers pays traversés (Nouvelle-Zélande et Australie), ce sera tout autre lorsque nous repasserons par Singapour. Je croise les doigts pour que nous n’attrapions aucun autre virus: il n’y a pas que le Covid-19 dans la vie qui donne la fièvre ou la toux, notre ennemi actuel est plutôt la climatisation! Que dire d’un simple nez qui coule ? Tout ceux qui me connaissent savent que j’ai des allergies et vis avec des rhinites chroniques. Autant dire que je me dope afin de ne pas être suspectée d’être malade et donc porteuse. En gros, nous voulons éviter toute quarantaine. Ce serait bien dommage de finir ainsi notre voyage ! Le monde vire fou et je pense qu’il y a de l’excès. Les actes de prévention ont beau avoir été mis en place, ça n’empêche que les États ne peuvent tout contrôler. Le monde doit sortir, ne pas arrêter de vivre. Les masques ne sont pas la solution sauf si l’on est malade afin de ne pas transmettre nos germes. Une bonne hygiène des mains et surface restent la clé à mon sens. Et les japonais sont sans doute les personnes les plus propres au monde et faisant attention à l'hygiène, et surtout à ne pas contaminer les autres. Nous ferons donc attention à prendre les mêmes précautions. Les enfants sont les principaux affectés, non pas parce qu’ils peuvent être contaminés gravement, mais plutôt parce qu'ils peuvent être porteurs et donc entrainer la contamination d’autres personnes plus faibles tels que les immunodéprimés ou les personnes âgées. Vous le savez sans doute: Jean-Maximilien et moi, nous avons la passion du voyage. Le Japon était le point culminant de notre tour du monde. Passer le printemps là-bas était un rêve. Et après mûres réflexions, nous voulons tout de même le réaliser. D'autant que des amis sur place nous confirment que les médias exagèrent grandement la situation: c'est "Business as usual" à Tokyo, les touristes en moins, nous dira même l'un d'entre eux, installé depuis plusieurs années. "Sans doute le meilleur moment à vie pour apprécier la saison du Sakura"! Et nous sommes rassurés de pouvoir confier nos enfants à ma belle-mère et de voir le bonheur qu'ils ont à l'idée de retrouver leur chambre chez "Mam'Dy" et leurs "amis de vacances" à Nice. Et surtout une vie... plus tranquille sans changer de lit tous les soirs! Vol Auckland - Sydney Après un passage au salon Strata parfait pour nous restaurer, nous poursuivrons avec un beau vol de quelques heures. Les enfants auront été sages et nous avons apprécié le service de la compagnie LATAM. Au revoir la Nouvelle-Zélande ! Sydney Nos visites La ville Sydney est une ville dynamique qui nous a beaucoup plu, malgré qu’elle reste très axée jeunes Pro. En effet peu de familles rencontrées en ville. Le bel opéra de Sydney, mythique de par son design en forme de voiles, est intéressant et l’on ne manquera pas de le voir plusieurs fois au travers de nos visites dans la ville. L’autre symbole de la ville demeure le Harbour Bridge et nous avons eu la chance de « résider » au bas de celui-ci et ainsi profiter des lumières du soir. Les différents quartiers ont chacun leur âme. Le Darling Harbour, est un quartier agréable, vivant, où les familles se donnent rendez-vous au grand parc de jeu. On y retrouve aussi un jardin chinois, un centre des congrès, le musée Powerhouse, et autres zones de loisirs et de détente. Un lieu très agréable. Notre soirée se finira à The Exchange au Boque by Tapavino pour déguster quelques tapas pendant que notre fille tente d’apprendre des pas de danse en regardant différents groupes s’entraîner sous les ponts! The Rocks est le quartier historique, à l’architecture ancienne, où l’on avance à petits pas pour s’imprégner de l’atmosphère d’antan, observer les paquebots à quais et chercher les détails du 19ème sur les devantures des boutiques. Barangaroo où les rues des quais sont animées et respirent la frénésie des travailleurs, on s’y sent bien. Ça bouge, ça court quelque peu mais pas de bousculade. Beaucoup de restaurants sur les quais au design chic et urbain. J’adore ! La tour en construction Crown Sydney s’annonce superbe. Dommage qu’elle ne soit terminée, j’aurais aimé la découvrir. Elle s’ajoute aux autres magnifiques tours du coin qui donne à ce quartier un look ultra moderne. Que dire du magnifique Royal Botanic Gardens ! De toute beauté, vaste, reposant et offrant une vue magique sur l’opéra de Sydney. Nous profiterons du petit train pour en faire une visite approfondie, expérience que je vous recommande fortement! Enfin le Hyde Park, moins impressionnant mais tout aussi agréable permet d’admirer la fontaine d’Archibald ainsi que la splendide St Mary’s Cathedral et de l'autre côté, la Sydney Tower Eye. En prenant le Ferry, nous avons pu visiter l’île de Cockatoo qui a accueilli de nombreux bagnards. Une visite instructive et particulière. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2010. Enfin j’aurais aimé visité avec les enfants l’Australian Museum mais il était en rénovation lors de notre passage. Seul inconvénient je dirais, la météo, qui a mis son grain de sel dans nos visites. De la pluie pour les deux derniers jours où nous y étions. Celle-ci nous suivra jusqu’à Melbourne malheureusement. A noter aussi, la ville offre très peu de parc de jeux (pas facile lorsqu’on a des enfants qui en réclament toujours). Les plages Les côtes du Pacifique sont magnifiques et les plages très facilement accessibles. Les bus rouges y proposent des arrêts. Jean-Maximilien louera facilement une voiture, nous permettant ainsi de faire la visite des alentours. Située à 20 min en voiture, Bondi Beach est la plus célèbre d’entre toutes et invite au surf ! Les vagues sont importantes et attirent de nombreux surfeurs et nageurs expérimentés. Nous nous installerons à la piscine océanique iceberg, une eau de mer glaciale pour une expérience unique. Les installations pourraient être modernisées toutefois, cela n’empêche pas le monde de s’y aventurer. Nous continuerons notre aventure le long de la côte jusqu’à Coogee Beach. C’est à ce moment que l’on comprend l’ambiance Australienne. Une fois la journée de travail terminée, nombre d’australiens se donnent rendez-vous pour surfer. Un paradis puisque ces plages sont à proximité du centre de Sydney ! Blue Mountains Après nos arrêts plages, place aux Montagnes ! La route d’1h30 se fait plutôt bien, et nous choisirons de faire la route en début d’après midi. Nous aurons ainsi pu observer différents points d’intérêts telles que les Three Sisters, les cascades de Katoomba et nous rendre au belvédère du Sublime Point Lookout permettant d’avoir une vue des plus dégagées sur les Blue Mountains. Afin d’avoir une vue complète et une expérience unique, nous avons choisi Scenic World, offrant la possibilité d’avoir des vues dégagées et panoramiques à bord d’un téléphérique, d’un tramway ou lors d’une ballade à pied. Le personnel était top, la visite sympathique et nous avons adoré le tramway incliné ! On vous le recommande ! Nos hébergements Marriott Un très bel hôtel standard. L’emplacement est central, permettant d’accéder facilement aux quais pour prendre un ferry, se rendre au jardin botanique ou encore dans le quartier des marins, The Rocks. Pier 1 Autograph Collection J’adore les Autograph Collection pour leur design. Et celui-ci ne fait pas exception. Les portiers sont en tenues d’antan, la décoration est chic et moderne. Et pour finir au pied du Harbour Bridge ! Sheraton Un hôtel tout aussi chic que le précédent et au service impeccable, rien n’est laissé au hasard. Nous avons apprécié le lounge privatif et le buffet gargantuesque du petit déjeuner ! Vol entre Sydney et Melbourne Ce vol ne fera pas parti de nos meilleurs. Aucun priorité donné aux familles par Qantas (nous étions la seule à embarquer!) et un service à bord qui manquait de sens avec les enfants (uniquement de la sauce épicée avec les snacks!). La liaison est faite pour les travailleurs, nous faisions presque tâche au milieu avec nos valises. Melbourne Après avoir emprunté le Sky Bus, nous voici arrivés à Melbourne ! Une ville tout aussi active que Sydney, très jeune (une fois de plus, très peu de familles). Cela se bouscule dans les rues. Beaucoup de centres commerciaux, de boutiques ou restaurants. Le centre ville est organisé en rectangle dans lequel on circule grâce au Tramway gratuit (en dehors il faut utiliser sa carte abonné myki), une aubaine avec les enfants, d'autant que notre Airbnb est pile dans la zone ! Alexandra sera heureuse aussi du mur d'escalade et de la piscine disponible avec notre logement. Nous avons pu nous déplacer facilement et arpenter le centre pour ensuite aller vers le Chinatown et les jardins Fitzroy où les mariages s'enchaînent. Peu de points d’intérêts. Melbourne est une ville qui se vit plutôt qui se visite. On remarque tout de suite que l’art est d'importance avec des graffitis dans les ruelles ou sur des pans entiers de bâtiments. Les jardins sont présents sur les pourtours du centre et sont de très belle taille. Des lieux de paix et de calme, nécessaires lorsqu’on vit ici ! Le rythme est intense, les jeunes (et moins jeunes) s’amusent, sortent et profitent des restaurants à la mode, pour la majorité asiatiques ! Nous testerons ramens, barbecue coréen, pâtisseries fines de Koko black et de rues, nos papilles sont en feux depuis notre arrivée ! Des saveurs dont nous raffolons ! Il nous reste encore à visiter avant d’en avoir une idée plus précise ! Demain nous serons au festival de musique de l’Ultra Australia (une de nos passions) afin de nous détendre un peu en couple pendant qu’une babysitter prendra soin de nos enfants ! J'espère vous avoir fait voyager l'espace d'un instant et vous souhaite une très belle semaine à tous !
  26. Pour info, le Four Points de Gatineau vient de passer à une catégorie 2 et est situé juste en face du Musée canadien de l'histoire (et donc à 15 minutes à pied d'Ottawa).
  27. En fait quand tu vas faire ta déclaration, le 1er assureur que tu vas contacter va te demander si tu as d’autres assurances (ex : bureau, carte de crédit, RAMQ) et il va faire la coordination de bénéfice entre les autres assurances. Il existe visiblement des normes d’ordre d’application dictées par l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes. Pour l’avoir déjà utilisé en Floride, j’ai appelé l’assurance du bureau qui s’est arrangé avec celle de la carte de crédit et je n’ai finalement rien payé.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...