Jump to content
  • Sign Up

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 11/12/2019 in all areas

  1. 4 points
    Mes amis Milesopédiens, Milesopédiennes, je vous l’assure, novembre fut tout un mois ! D’abord fraîchement terminé pour l’un et en voie de nous achever pour l’autre, j’ai nommé le week end du Vendredi fou et la Virée de quartier. Bien sûr en avant-plan, les cartésiens de ce groupe qui se sont relayés avec leurs calculs d’optimisation de points vs dépenses. En arrière-plan, les petits comiques avec leurs photos des tubes de colle achetés dans le cadre de cette Virée. Et certains se retrouvent dans les deux groupes ! Allo Fredéric et Burebista. Personnellement, j’en perd mon latin. Je deviens alors comme un brebis qui suit les Guy, Josée, Caroline, et autres matheux du groupe et qui se contente de faire semblant d’avoir tout compris. Allez, avouez que je ne suis pas seule et que quand même, on reste des gens sympathiques. Perso, tant que j’atteins les 160K Aéroplan recherchés avant avril 2020, je serai contente. Je sais bien cependant que les forts en calculs y seraient arrivés en février. Voilà, c’est dit. Bon, mais novembre a aussi été le théâtre de formations, tables rondes, conférence et 5@7 qui ont quand même demandé à l’équipe de de se déplacer: à Gatineau Montréal Québec Avec un petit dodo au Delta à Québec, histoire d’utiliser notre offre AMEX sur un Marriott. Ces voyages nous ont permis de développer nos idées en cours de route. Attachez vos tuques avec de la broche chers membres ! On en a des idées! Cent quatre-vingt (180) beaux Milesopédiens/ennes ont été rencontrés lors de nos déplacements pour discuter de notre passion commune. Une communauté allumée. Des projets qui fusent de toutes parts, des petits et grands rêves qui prennent forme. On a adoré ! Vraiment intéressant de constater que notre faune est de tous âges et de tous milieux. Merci de votre présence. Et merci aussi de celle de Poly à Québec qui est venu nous présenter avec une précision chirurgicale l’utilisation de ses points lors d’un Mini tour du Monde de 14 mois avec sa famille. Ces trois moments forts de rencontres nous ont permis de mettre des visages sur des noms, de connaître les vrais prénoms de certains, (Lougarou AP, s’appelle en fait Marcel, je blague), de serrer la pince aux nouveaux et de constater que les plus aguerris y sont encore. Merci Thuy VI, Mike, Maryse et les autres. Novembre a par ailleurs servi au lancement du concours « Gagnez $1000» en prix -$500-$250- 2X $100 et $50. En date d’aujourd’hui, on parle de près de 5000 entrées au concours. Et il reste encore 21 jours. Allez, faites-vous et faites-nous plaisir. Grâce à tout ces mouvements, nous ne sommes qu’à une petite centaine de membres d’atteindre le 6000ième . Réjouissant, non ? Enfin, l’événement de Québec a signifié pour nous l’équipe de dire un au revoir physique à la famille Voisine. Au petit Arthur qui suit sa grande soeur pas à pas, à Alexandra qui dessine des tonnes de princesses pendant les conférences de son père, à Audrey, la travailleuse discrète qui repique chaque photo, logo, vidéo à être publié et bien sûr à Jean-Maximilien dont le rêve fou d’entreprenariat prend de plus en plus forme dans sa nouvelle terre d’accueil. Nous leur souhaitons tous le meilleur alors qu’ils s’envoleront pour leur mini-tour du monde familial ce vendredi à 17:00. Et je sais bien que internet y étant, nos liens seront préservés. Que nous souhaiter maintenant pour décembre chère communauté ? Je dirais d’abord, la stabilisation du nouveau Amadeus d’Aeroplan afin qu’il permettre à tous de migrer. Ensuite, la fin des promos qui demandent des calculs interminables, (je n’en peux plus), la rentrée des points, et votre participation hebdomadaire au nouveau Milesojeu, effectif depuis peu. Enfin, je nous souhaite aussi des rendez-vous autour du monde avec la petite pancarte, les premiers ayant ouvert le bal étant le trio formé à Dubaï de Francine, Erick et Marie-Pascale. Allez, bon décembre et bon voyage les Voisine Quelques souvenirs d'été:
  2. 3 points
    La planification Dès les premières étapes de la planification de notre voyage autour du monde (Aeroplan), la Thailande s’est rapidement imposée comme une destination essentielle. À l’intérieur même de cet arrêt, les endroits qu’on souhaitait visiter ont rapidement été identifiés : Bangkok, Ayutthaya, Chiang Mai… et une belle plage quelque part. Nous avions initialement arrêté notre décision sur Phuket ou Krabi avant de faire volte-face en raison de la météo plus risquée à ce temps de l’année (fin juin). Nous cherchions avant tout un endroit facile d’accès où la plage et la mer seraient magnifiques, tout comme la météo. Après avoir considéré toutes sortes de petites îles qui auraient nécessité de planifier un ferry (risqué quand on doit repartir pour prendre un vol Aeroplan de Bangkok), je suis revenu sur une île que j’avais exclus dès le départ : Ko Samui. Ko Samui est certainement l’une des plus belles îles du pays en plus d’être l’une des seules à être desservies par un aéroport. En plus, la météo y est absolument parfaite en juin, possiblement la plus belle au pays. Le problème? Alors qu’on pouvait facilement voler de Chiang Mai à Phuket pour 50$, bagage inclus, le vol pour Samui se détaillait à 240$ pour un aller simple. Et on devait retourner à Bangkok ensuite, ce qui aurait donc été un total de 960$ plutôt que les 200$ environ que je pensais payer. Voyez-vous, l’aéroport de l’île est privé et appartient à Bangkok Airways, qui ne se gêne pas pour contrôler les prix vers cette destination de luxe prisée par les touristes fortunés. C’est en parlant avec un autre adepte du « churning » sur Reddit que j’ai toutefois appris un fait plus qu’intéressant… On peut réserver des vols sur Bangkok Airways avec les points Etihad Guest, oui oui, la compagnie basée à Abu Dhabi. Mieux encore, les points privilège American Express se transfèrent directement à ce programme de fidélité méconnu! L’espoir venait de renaître. En m’informant au téléphone (parce que les vols-prime avec partenaires aériens sont mal identifiés sur leur site) avec l’EXCELLENTE équipe de service à la clientèle d’Etihad Guest, j’ai appris qu’il n’en couterait que 5000 points par direction, par personne, pour voler de Chiang Mai (CNX) à Samui (USM), puis retourner à Bangkok (BKK). Avec le taux de conversion à 1 : 0,75, ça signifiait que pour seulement 26 700 points American Express (et 33$), j’allais pouvoir visiter cette île paradisiaque que je croyais hors d’atteinte. On parle ici d’à peine un bonus d’adhésion à la carte Or privilège, une valeur de près de 3,5 cent par point privilège!!! Une fois les points convertis, la réservation au téléphone s’est déroulée comme un charme (disponible seulement en anglais ou en arabe, toutefois) et j’ai même pu choisir d’excellents sièges (rangée 3 et rangée 4)! Le voyage L’expérience de vol avec Bangkok Airways a été absolument fantastique ; ils se vantent d’être la meilleure « boutique airline » en Asie et ce n’est pas peu dire. Même sur un vol domestique d’à peine 1h45 entre Chiang Mai et Samui, un repas complet a été servi tandis que sur le retour de 1h15, un petit goûter (sandwich déjeuner) a aussi été servi. Pendant ce temps, notre vol Ottawa-Vancouver sur Air Canada (5h12 de vol) n’a servi que des breuvages… Ouf. Le service en vol était excellent et on a même été avancés aux premiers bancs en avant (équivalent à économie privilège), facilitant le débarquement et nous donnant beaucoup plus d’espace pour les jambes. Une fois sur l’île, je nous avais réservé un transfert vers l’hôtel avec une compagnie locale pour un prix fort raisonnable et nous avons donc partagé la navette avec une famille de trois qui se sont descendus au Sheraton. Pour notre part, vu les tarifs en argent très intéressants, j’ai décidé de conserver mes points et de plutôt payer en argent un bungalow à deux pas de la plus belle plage de l’île (Crystal Bay Beach / Silver Beach), à l’hôtel Promtsuk Buri. Le coût de 305$ pour 4 nuits, incluant le petit-déjeuner m'a convaincu, tout comme les excellents reviews lus en ligne. La magnifique plage de Crystal Bay Notre péché mignon quotidien : un smoothie à la mangue sur le bord de la plage. Je ne m’attarderai pas sur cet établissement, vu qu’il ne fait partie d’aucune chaine, mais disons qu’outre son emplacement absolument parfait, le reste laissait à désirer, tant en termes de restauration et de service que d’isolation… Et je ne parle pas ici de bruit, plutôt de jours de 1-2 cm dans le haut des fenêtres… pas exactement génial dans un climat tropical avec une conjointe arachnophobe. Ils ont au moins eu la générosité de me donner du ruban collant avec lequel j’ai pu faire le tour des fenêtres du bungalow pour m’assurer de leur étanchéité. Ce faisant, j’ai malheureusement enfermé le petit Bernard, un minuscule gecko qui nous a tenu compagnie pour nos 4 nuits à cet hôtel. Bernard ^^ Mon oeuvre pour garder les "créatures dehors" et Bernard en-dedans Pour ce qui est du départ, le petit aéroport de Samui n'a pas de lounge Priority Pass, mais comporte un « lounge » qui est en fait plutôt un petit casse-croute gratuit pour les passagers de vols Bangkok Airways, ce qui a été bien apprécié malgré le peu de variété au menu. Pour les passagers en classe affaire, un lounge climatisé est également disponible. Somme toute, l’aéroport comme tel donne une impression de vacances de l'arrivée jusqu'au départ, mais ne vous attendez pas à y faire passer de longues heures en magasinant ou en vous y promenant. De toute façon, la compagnie recommande une arrivée tout de même assez serrée sans risque de manquer votre vol. Le mot de la fin En terminant, un mot sur les options restaurants : je peux recommander deux adresses sur le côté Est de l’île. La première, à Lamai, est un établissement tenu par un chef français (Seventy Fahrenheit) où on a mangé le repas le plus mémorable de notre voyage de 35 jours autour du monde. Ravioli au crabe, steak de thon et curry jaune de canard ont été nos choix, mais tout le menu avait l’air savoureux. À 60$ pour deux, on est beaucoup plus cher (4 à 5 fois environ) qu’ailleurs en Thailande, mais la qualité en vaut le coût et ça reste bien moins cher que ce qu’on payerait ici pour cette qualité. L’autre adresse est tout près de Crystal Bay Beach, si bien qu’on y est allés à trois reprises. Il s’agit du Silver Spoon, l’ancien Romantic Bamboo. Leur cuisine thaï est excellente pour un prix très abordable. Notre table au Seventy Fahrenheit de Lamai Repas thai au Silver Spoon Somme toute, je recommande fortement de visiter Ko Samui et pour ce faire, l’usage des points Etihad est tout indiqué. Par la suite, à vous de voir comment vous souhaitez vivre votre séjour sur cette magnifique île.
  3. 3 points
    Nous sommes arrivés à Zürich, le 16 octobre en fin d’après-midi, pour une escale d’un peu moins de 24h. Nous achetons des billets de train pour 27CHF (environ 35$ pour 2) valide pour 24h (donc suffisant pour notre aller-retour). La dame nous explique dans un excellent français où se rendre pour le train (quai 4 et il y en a à environ toutes les 10 minutes). Merveilleux! Nous arrivons rapidement au centre-ville et après environ 10 minutes de marche, nous arrivons à notre hôtel Best Western plus Zürcherhof. Nous avons droit à un upgrade (statut Diamond suite au statut match Marriott) pour une très grande chambre avec mini-bar gratuit (bière, eau plate et eau pétillante et coca). Le lit est très confortable et il y a même un lit supplémentaire dans la chambre (donc idéal pour les familles) avec quelques biscuits sablés et des bouchons au cas où… il semble que ça peut être bruyant à certaines occasions, saisons ou lors d’événements. Bref, rien de tout ça n’arrive et on passe une très bonne nuit et la literie très confortable. J’ajouterais que la douche et salle de bain est l’une des plus belles du voyage. En soirée, de l’hôtel, on peut facilement marcher autour pour voir les principales attractions de la ville et prendre un bon repas avant d’aller au lit. Le petit déjeuner du lendemain était vraiment excellent et généreux et dans un très beau décor. On pouvait même se servir des bulles . Le retour à l’aéroport le lendemain se fait tout aussi bien que la veille. Très facile de s’y retrouver. Bien que nous n’y sommes pas restés très longtemps, nous avons beaucoup apprécié cet hôtel qui nous a permis de très bien terminer ce beau voyage de 24 jours. Considérant le coût de la ville Zürich et la qualité de l’hôtel, nous n’étions pas surpris que cela demande 32 000 points. Nous avons donc acheté quelques points manquants pour 65$, ce qui est vraiment raisonnable pour cette chambre d’une valeur de plus de 400$.
  4. 2 points
    Est-ce que quelqu'un aurait une bouche car j'ai une oreille! Si quelqu'un veut me contacter par messenger je serait très heureux! J'aurai assurément besoin d'une salle de conférence pour atteindre le statut Titanium!
  5. 2 points
    Planification de ma croisière en Alaska et circuit en Colombie-Britannique Il y maintenant un an que j’ai découvert ce groupe. Les membres m’ont tant apporté que je jugeais que je devais, à mon tour, vous exposer tous les trucs que j’ai utilisés pour la planification de mon voyage de l’été prochain : croisière en Alaska combiné à un séjour de deux semaines en Colombie-Britannique. Tout d’abord, je tiens à vous dire que je cumule les Aéroplan depuis plus de 15 ans. Sans connaître le Travel Hacking, je le pratiquais. En vous lisant, j’ai rapidement passé à la vitesse supérieure étant donné que mon dossier de crédit était déjà un peu habitué à des demandes de cartes… Vous remarquerez également en parcourant mon témoignage qu’il me manque encore quelques notions qui me seraient très utiles comme la valorisation des points. En fait, c’est mon prochain objectif… Lorsque l’on désire commencer à économiser grâce aux points, l’une des premières questions qui nous est posée est : quels sont tes objectifs??? OUFFFF… GROSSE QUESTION! Je peux vous dire que j’ai dû me la poser pendant plus de trois ou 4 mois avant qu’ils m’apparaissent clairement… Il y a beaucoup trop de possibilités pour un néophyte. Trop de cartes, trop de programmes, trop de destinations… Ma réflexion s’est donc arrêtée au départ sur les pays que je désirais aller visiter. Ensuite, j’ai fait l’inventaire des cartes que je possédais ainsi que les programmes s’y rattachant. C’est à ce moment que j’ai réalisé qu’en allant en Alaska, mes points seraient très rentables… Bonne lecture et en espérant que ce texte puisse en aider… Tout d’abord, je vais débuter par mon billet d’avion. C’est d’ailleurs parce que j’avais le billet compagnon d’offert avec ma BMO WE Air Miles que j’ai décidé de réaliser ce voyage. Dans mes plans, je ne souhaitais y aller que dans trois ou quatre ans. Comme ma croisière est le premier segment de mon voyage, je me rendrai à Anchorage. Le navire me déposera une semaine plus tard à Vancouver d’où je sillonnerai une partie de la province. J’ai dû débourser 4760 AM pour l’achat de mon billet ainsi que 203,92 $ et ce, par personne. Les points ont été déposés 35 jours suivant mon achat. La valeur du marché de mon billet était de 939, 44 $. Je peux ajouter que jusqu’à maintenant, j’ai accumulé 18 931 Air Miles cette année et ce, avec les 4760 miles de mon billet compagnon. Afin d’obtenir tous ces miles, mon conjoint et moi avons demandé chacun une Shell BMO, IGA BMO, Sobeys BMO ainsi que la Mastercard BMO Air Miles. En plus, nous avons demandé une Amex Platine Air Miles juste avant les modifications soit, le 4 novembre. Les miles de mon chum ont déjà été déposés (en date du 20 novembre). Il a pu recevoir près de 2750 miles parce qu’en plus il m’a référée (ce qu’il ne sait pas lol… car c’est moi qui gère toutes les cartes) pour la même carte ce qui nous a donné 500 miles additionnels. De plus, en demandant une carte supplémentaire pour ajouter un co-titulaire sur le compte, nous avons droit à 50 miles. J’ai aussi appliqué pour une BMO WE Air Miles (comme mon chum en possédait déjà une). Par ailleurs, comme je pense un peu plus à long terme, nous avons transféré la BMO WE Air Miles de mon chum en BMO Air Miles sans frais étant donné que nous voulions la conserver pour l’historique de son dossier de crédit vu qu’il la possédait depuis 2013. Ainsi, lorsque la BMO proposera de nouveau le billet compagnon, il pourra la demander de nouveau. Mais encore là, ce n’est pas gagné, car les miles s’accumulent dans un seul compte. Aurons-nous le privilège de se prévaloir du billet compagnon une deuxième fois??? Espérons-le… Parlons maintenant de la croisière proprement dite… Je sais pertinemment que certains appliquent des points pour réduire le montant mais présentement, je ne possède aucune carte me le permettant. Je peux tout de même ajouter que j’ai fait l’achat de ma croisière chez Costco. C’était un prix de groupe. Le tarif n’était donc pas affiché sur le WEB. C’est la conseillère qui me l’a proposée. Autre raison pour laquelle nous avons décidé de faire ce voyage en 2020, est l’excellent tarif obtenu. Au départ, nous ne voulions qu’une cabine intérieure. Cependant, comme nous étions des « Repeat Guests », Celebrity nous a upgradés… Nous avons eu une cabine avec vue mer pour moins chère que la cabine intérieure. De plus, nous avions le forfait classique boissons d’inclus pour les deux (valeur 78 $ CAD par personne par jour), 300 USD de dépenses (que nous avons appliqué sur une excursion) et une carte Costco de 285 $. Nous avons payé 3926 $ pour les deux et ce, sans compter que nous sommes membre exécutif et que nous aurons un retour de 2 %... Lorsque nous arriverons à Vancouver, nous visiterons la Colombie-Britannique, les deux semaines suivantes. Pour ce faire, nous avons loué notre véhicule encore une fois chez Costco. La location est exactement pour 13 jours. Nous aurons une auto spacieuse. Le tarif est de 355 $ toutes taxes comprises. Avant d’arrêter mon choix, j’ai beaucoup magasiné… Il y a beaucoup de compagnies de locations à Vancouver. Si nous avions choisi une compagnie à l’aéroport, le tarif aurait été plus que le double. J’ai donc choisi mon hôtel avant de réserver l’auto afin de sélectionner la succursale la plus proche de celui-ci. Il faut dire que mon hôtel est central et qu’il est situé non loin du port, ce qui facilitera notre prise de possession ainsi que notre retour. Nous paierons avec la BMO WE Récompenses de mon chum (tout comme la croisière et les excursions) étant donné qu’elle nous offre d’excellentes assurances et qu’elle nous donnera 3x les points. Parlons maintenant de la BMO Récompenses… Cette année, nous avons accumulé 153 000 points et ce, dans un seul compte. Avant d’adhérer à ce groupe, je ne connaissais pas ce programme. J’ai jugé que ces points me seraient très utiles soit pour la location d’autos (plusieurs expériences ont été rapportées dans les discussions du groupe), l’hébergement ou les vols. Nous avons donc demandé, mon conjoint et moi, la BMO WE Récompenses et mon chum a également fait la demande de celle sans frais qui lui a quand même permis d’obtenir 20 000 points. Je dois aussi ajouter que j’ai eu quelques problèmes avec la BMO. Lorsque nous leur avons demandé de transférer la carte WE AM d’André en AM sans frais, ils ont pris la WE Récompenses… OUFFFF beaucoup d’appels qui nous ont valu 15 000 points supplémentaires… Nous tenions à conserver la WE Récompenses, entre autres, parce nous ne voulions pas perdre nos points et elle nous permettait d’obtenir le crédit de 100 $ pour les achats de voyages. Autre petit pépin, dans les modalités de la carte, il était stipulé que le crédit devait être déposé avant le 1er septembre si je ne m’abuse… Pour ma part, j’ai dû, encore une fois, faire plusieurs appels… Finalement, il m’a été donné à la fin septembre avec 50 $ de plus pour les dérangements… Lors de ma prochaine ronde de carte, je compte aussi demander la BMO Récompenses sans frais. Ainsi, j’évalue que d’ici le printemps prochain j’aurai suffisamment de points pour 2 vols pour Lisbonne sans compter que je n’aurai aucun montant supplémentaire à débourser. J’aurais pu prendre nos points pour payer la location d’auto mais j’ai calculé que ma location m’aurait coûté près de 900 $ soit 126 000 points... pas très avantageux… Maintenant, parlons hébergement… En novembre 2018, lorsque j’ai commencé à lire et à dévorer hi hi hi les publications, Jean-Maximilien mentionnait très souvent que nous ne devions pas nous limiter seulement aux cartes qui n’offraient aucune cotisation annuelle. Ses allégations ont fait leur petit bout de chemin… C’est en février que nous nous sommes lancés. J’ai demandé la Bonvoy Personnelle pour mon chum et moi-même… Et à la fin mai, c’était au tour des deux Bonvoy Entreprise… Nous avons donc accumulé près de 273 000 points. J’ai transféré 100 000 points dans le compte de mon conjoint comme c’est le maximum de points qui est permis dans une année. En janvier, je téléphonerai pour compléter le montant de points qu’il manque pour l’avance de points que j’ai demandée pour ma réservation à Victoria. À notre arrivée à Anchorage, j’ai réservé un hôtel qui semble correct, en lisant les commentaires. Il nous offre une navette de l’aéroport et le petit déjeuner. Comme nous devrons faire le trajet 2 fois de l’aéroport à l’hôtel et l’hôtel à l’aéroport, ce service nous sera profitable d’autant plus, que le tarif était plus qu’abordable… Quand le navire accostera à Vancouver, nous récupérerons le véhicule pour nous rendre à Kelowna. La première nuit, nous séjournerons au Kelowna Hotel & Suites grâce à nos points que nous avons accumulés en débloquant les bonus de la carte Mastercard Best Western Rewards, qui je le rappelle pour les petits nouveaux, est une carte gratuite et facile à obtenir. Soit dit en passant, elle fait également partie de ma ronde du mois de janvier. Cette nuit nous a coûté 28 000 points et la valeur était de 327 $ la journée de la réservation… Wow!!! Nous avons ensuite loué un beau petit appartement sur Airbnb pour les quatre nuits suivantes non loin de Kelowna, soit à une vingtaine de minutes. Nous préférons nous éloigner un peu du centre et réduire ainsi nos dépenses. Le montant qui nous a été demandé est de 362 $ tous frais compris. Très très raisonnable considérant que nous sommes en haute saison. J’ai utilisé le lien sur Milesopedia afin de me prévaloir d’un rabais de 45 $ pour une première réservation. Il est à noter que ce n’était pas ma première réservation avec eux. Pour bénéficier de ce rabais, nous devons cliquer sur le lien et s’enregistrer en même temps. J’ai donc utilisé l’adresse courrier de mon chum étant donné que mon compte existant était liée à mon adresse e-mail. Ensuite, nous avons la possibilité de changer d’adresse; c’est ce que j’ai fait afin de conserver toujours les mêmes informations sur mon profil… et de me retrouver plus facilement! Ensuite, nous nous rendrons à Victoria. Nous demeurerons au Delta Hotels Victoria Ocean Pointe Resort… En fait, c’est la première fois que nous pouvons « nous payer » un hôtel de luxe… Ce séjour de 3 nuits nous aurait coûté 1 534,58 $ sans nos points. Nous avons dû débourser 105 000 points. J’ai effectué la réservation au début septembre avant les modifications apportées pour les réservations en baisse et haute saison. Après les modifications, Marriott demandait 120 000 points pour la même chambre. J’ai donc téléphoné et ils m’ont déposé les 15 000 points de différence dans mon compte au lieu de me rétablir ma réservation comme au départ… La Madame était bien contente! Encore une fois, merci Milesopedia… Sans vous, je n’aurais pas obtenu cette importante information. Les cinq dernières nuits se feront au Residence Inn Vancouver Centre-ville. Nous aurions pu choisir un Marriott « un peu plus haut de gamme » mais notre choix s’est arrêté sur celui-ci pour 2 principales raisons… Cet hôtel possède une cuisine et le stationnement est un peu moins cher que les autres Marriott du Centre-Ville. Le fait d’avoir des points Marriott et de pouvoir séjourner dans cette chaîne a également fait en sorte que nous devancions notre croisière en Alaska. Notre plan de départ n’a pas dérogé, nous visitions la Colombie après notre croisière. Mais l’hébergement causait quelques problèmes. Les hôtels ou les appartements sont très dispendieux à Vancouver surtout dans le centre. Si nous nous éloignions, c’est moins accessible vu la rareté des stationnements. Le fait de demeurer dans un Marriott au centre réglait tous nos tracas et en plus… presque gratos!!! Nous avons déboursé 140 000 points pour les 5 nuits. Nous avons pu bénéficier de la 5e nuit gratuite. J’ai également réservé au début septembre afin d’éviter l’augmentation de points. Maintenant, ils nous demandent 160 000 points. Et si nous avions dû payer, la facture aurait été de 2172,30 $. Bon… Effectuons maintenant un petit calcul : 327 $ + 1 534,58 $ + 2 172,30 $ + 45 $ (rabais d’Airbnb) = 4 078 $ facture pour l’hébergement. Si je déduis les cotations des 4 cartes… 540 $. Économie nette de 3 538 $. Sans compter les sous que nous avons épargné pour les billets d’avion et la location d’auto… Pour terminer, je tiens à vous signifier à quel point vous êtes une communauté inspirante (et très respectueuse), par vos connaissances ou vos expériences personnelles qu’elles soient positives ou non… Merci d’exister Milesopedia et de nous faire rêver et voyager gratuitement ou presque. Cette petite contribution est un peu ma façon de redonner au suivant et en en espérant qu’elle soit utile à plus d’un !
  6. 2 points
    WoW Lynda ! Quel reportage et photos. Tu vas rendre service à des centaines de Milesopediens ! Merci
  7. 2 points
    Voici le lien pour l’excursion et le guide sur Viator: https://www.viator.com/fr-CA/tours/Istanbul/Full-Day-Classic-Istanbul-Tour-Including-Blue-Mosque-andx-Hippodrome-andx-Skip-The-Line-Hagia-Sophia-and-Topkapi-Palace-andx-Little-Hagia-Sophia-and-Grand-Bazaar/d585-6580P12 Le guide est venu nous chercher à l’hôtel et il nous amène ensuite dans la vieille ville en voiture (confortable Mercedes). Les visites se sont ensuite à pied et en français. Le lunch est inclus (si c’est au même endroit, le mezze en entrée est excellent, on a adoré). Je ne sais pas si c’est régulier, mais nous étions seulement nous deux, pas de groupe. Très agréable. Ce guide travaille aussi en privé en plus de Viator, il m’a laissé ses coordonnés car il m’avait offert de le contacter directement si je voulais faire une journée supplémentaire directement avec lui. Si jamais ça t’intéresse, je pourrais tenter de le contacter pour lui demander l’autorisation de te les donner. Par contre, ce prix sur Viator me semble très bon (incluant le transport, le lunch et les entrées/billets coupe-file), je ne sais pas s’il peut faire mieux. N’hésite pas si tu as d’autres questions.
  8. 1 point
    Étape 1 : trouver le PNR de son vol sur Turkish Sur le site de Aeroplan Section « Gérer vos réservations » Bouton « Sélection de sièges » Dans le Popup trouver le PNR (numéro de réservation) pour Turkish. C'est une numéro qui est différent pour chaque compagnie Aérienne de votre voyage et ce n'est pas celui de votre numéro de réservation Aeroplan Étape 2 : trouver les numéros de billets On va le trouver dans la section passagers de la réservation ce sont des codes numérique de 13 de long qui commencent par 014. Il peut y en avoir plusieurs sur un MTM parce que un billet ne peut contenir que 3 ou 4 segments de vol. Étape 3 : gérer la réservation sur le site de Turkish Aller sur le site https://www.turkishairlines.com Aller sur l'onglet "Enregistrement / Gérer une réservation" Renter le PNR de Turkish et le nom du passager Si il y a plusieurs passagers sur le même PNR, on vous demandera de rentrer le numéro de billet de chacun. "Cette réservation n'a pas été créée par nos services en ligne. Veuillez saisir le nom et le numéro de billet électronique du passager pour lequel vous souhaitez effectuer une réservation ou vous enregistrer." Étape 4 : Faire la sélection de siège Aller jusqu’à la fin de la page Sélectionner le 2eme onglet "Siège" Pour chaque segment choisir un siège
  9. 1 point
    Voici l'article de @Virginie sur une longue fin de semaine à Dublin: Avis sur l'hôtel Moxy Dublin City Quoi faire? Où manger? Comment s'y rendre depuis l'aéroport https://milesopedia.com/reportages/destinations/dublin-irlande/
  10. 1 point
    Bonjour, je compte publier des comptes-rendus de mes voyages dans plusieurs pays. J’essaierai de mettre le plus d’informations utiles possible. N’hésitez pas à laisser des commentaires/questions. Type de Voyage : Visite guidée privée multi-villes avec Memphis Tours Itinéraire: Nous avons fait affaire avec Memphis Tours pour un itinéraire sur mesure avec des visites guidées au Caire, Aswan, et Luxor. Nous avions donc un chauffeur et un guide anglophone juste pour nous dans chacune des villes. Les 3 guides vivaient dans leurs villes respectives: Emad du Caire, Mostafa de Aswan (Mostafa est nubien d’origine, ce qui était un petit plus pour nous car nous étions vraiment intéressés par ce peuple qui était là avant les Perses, Grecs, et Romains), et Wael de Luxor. Les voitures avaient toutes du wifi pis ils nous donnaient des bouteilles d’eau chaque jour (pas très écolo mais l’eau du robinet n’est pas potable en Egypte). Ils se sont aussi occupés de la réservation des vols domestiques. J'ai booké les hôtels séparément. J’ai discuté avec plusieurs compagnies avant de choisir Memphis Tours. Ce qui a fait pencher la balance de leur côté est le fait qu’ils étaient moins chers et ils étaient les seuls prêts à nous conduire de Aswan à Luxor pour s’arrêter à Kom Ombo et Edfu en chemin. Les autres compagnies insistaient vraiment à nous faire prendre une croisière descendant le Nil pour cette section du voyage, ce qui limiterait notre temps libre dans les temples. Toutes les visites à travers les sites avaient à peu près la même structure: beaucoup d’histoire et de mise en contexte en chemin vers le site, quelques arrêts et explications à certains points d’intérêts de chaque site pis du temps libre pour les photos. Ce qui était bien d’avoir notre propre guide c’est qu’on pouvait vraiment poser toutes les questions qu’on avait en tête sans s’inquiéter du temps pis on pouvait aussi négocier notre temps libre (on a pris 15 minutes dans un des temples pis 45 minutes dans un autre par exemple). Jour 1: YUL-AMM-CAI avec Royal Jordanian payé $400/personne aller-retour (oui vous avez bien lu, $400 sans points-rabais ou aériens) Notre vol est parti de Montréal en fin de soirée, ce qui était parfait pour s’ajuster au changement d’horaire. Nous avons soupé au salon BNC avant d’embarquer. À Amman, nous avons visité le lounge de Royal Jordanian (disponible avec Priority Pass). Grand lounge qui prend un étage à lui tout seul. La bouffe est délicieuse et fraîche. Pis ils changent les plats assez souvent. Lorsqu’on s’en allait, ils sortaient du kibbeh. J’étais presque tenté de rater mon vol haha. Arrivés au Caire, l’achat du visa d’entrée est super facile. Il y a une grosse pancarte qui dit où aller. Mais le reste de l’aéroport est infernal. Dès sorti de l’immigration, les chauffeurs de taxi n’arrêtaient pas de nous harceler. Nous y avons l’habitude, ayant souvent voyagé dans les Antilles, mais ça doit être tout un choc pour le monde qui ne voyage pas beaucoup (ou le monde qui se limite au pays développés). Nous avons pris un Uber pour aller à l’hôtel. Les pick-ups sont interdits à l'extérieur des terminaux mais Uber propose des points de rendez-vous dans les stationnements de chaque terminal. Ça nous a pris du temps pour trouver notre chauffeur (toutes les autos se ressemblent là-bas) mais elle est venue nous chercher à pied pour nous amener à son auto. 5 étoiles drette là . Se rendre à Giza à partir de l’aéroport prend au moins une heure de temps à cause du trafic. Il y a un méga bouchon au centre de la ville là où il faut traverser le Nil. Petite info utile: au retour de Luxor, notre chauffeur de Memphis Tours a pris le Ring Road au lieu de couper à travers la ville. Ça a l’air plus long sur la carte mais ça prend moins de temps. La veille de notre départ à la fin du voyage, notre chauffeur Uber a aussi pris le Ring Road et c’était moins long donc suggérez à votre chauffeur de prendre cette route si vous hébergez proches des Pyramides. 1 Nuit au Marriott Mena House: 17.5k points pour une chambre avec vue sur le jardin. Upgradé au check-in à une chambre avec vue sur les Pyramides grâce au Statut Gold Commentaires: Vu que nous y sommes restés juste une nuit, je n’ai pas beaucoup de commentaires. Hotel super sécure avec agents de sécurité et chiens renifleurs de bombes à la barrière. Machine X-Ray à l’entrée du lobby. Staff sympathique. La voiturette de golf qui nous conduit à notre chambre est une belle touche. Jour 2: Saqqara, Dahshur, Giza Notre itinéraire initial était dans le sens inverse c.a.d Giza, Dahshur, Saqqara mais il y avait de la brume à Giza, ce qui n’était pas idéal pour prendre des photos donc notre guide nous a proposé de commencer par Saqqara. Finalement, c’était le bon choix. Nous étions les premiers touristes à Saqqara donc nous avions la place à nous tout seul. Dahshur était presqu’aussi désert. Il y avait juste deux groupes en bus. Fait à noter, l’entrée de la Pyramide Rouge est inclus dans le prix du site à Dahshur mais à Giza, l’entrée dans la Grande Pyramide est un billet additionnel. Giza était full de monde. Nous avons fait une balade de 30 minutes à dos de dromadaire dans le désert, vus la Grande Pyramide et le Sphinx. Nous avons pris un vol en fin de soirée pour Aswan. Notre vol était à 22h. Le vol de 19h est une meilleure option d’après moi. Il n’y a rien à manger du côté des vols domestiques donc que votre vol soit à 19h ou 22h, faites le plein de l’estomac en ville! J’avais booké d’avance un transfer de l’aéroport d’Aswan à l’hôtel avec Memphis Tours mais il y a des taxis juste à la sortie pour ceux qui savent bien négocier. 3 Nuits au Basma Hotel: ~$335 pour 3 nuits avec petit-déjeuner inclus Commentaires: Dernière option décente qui nous restait. Le Mövenpick (mon premier choix) était sold out. Les reviews des autres options n’étaient pas top. La bouffe était excellente. Nous avions une belle vue sur la piscine et sur les dunes de sable de l'autre côté du Nil. À part ça, rien d’autre bon à dire. Le staff du front desk était utile seulement lorsque notre guide était là. Le wifi ne fonctionnait pas. L’appel à la prière à 4h du matin n’était pas le fun (portes du balcon n’étaient pas soundproof). La machine X-Ray à l’entrée était une décoration plus qu’autre chose. Jour 3: L’obélisque inachevé, le Temple Philae, le Nubian Museum Nous avons commencé la journée avec une courte visite au site de l’obélisque inachevé où nous avons appris comment les Egyptiens construisaient et transportaient les obélisques dans l’ancien temps. Le temple Philae était super. Le Nubian Museum était très intéressant. Fait à noter, ça prend un billet additionnel pour pouvoir prendre des photos dans le musée. Jour 4: Abu Simbel et visite d’un village nubien Le site d’Abu Simbel est plus proche de la frontière du Soudan que de Aswan. Ça prend trois heures de route pour s’y rendre (et trois heures pour revenir). Donc la plupart du monde part de Aswan entre 4:30 et 5:00am. Les hôtels y sont habitués et vous feront un petit déjeuner à emporter avec vous, faut juste les prévenir la veille. Là aussi, il faut payer un billet additionnel pour pouvoir prendre des photos et ils sont vraiment stricts avec ça. Si vous avez un jour extra à Aswan, déplacez la visite du village à votre dernier jour et planifiez une journée pour Abu Simbel. J’explique. Si vous allez à Abul Simbel à 4:30am, vous y serez avec tous les autres touristes, et vous serez de retour à Aswan vers 1:30-2:00pm, à temps pour le lunch et votre deuxième activité. Si vous consacrez une journée à Abu Simbel, vous pouvez partir de Aswan à 9:00am et arriver à midi quand tout le monde est déjà parti. Donc pas besoin de se réveiller tôt ET vous aurez le site à vous tout seul. Bien sûr, si vous allez en Egypte l’été, prenez le départ à 4:30am sinon il fera beaucoup trop chaud. Votre guide vous remerciera. Pour nous, il faisait 2 degrés à l’aller et 10-15 degrés au retour donc on aurait pu décaler un peu mais on avait déjà planifié de visiter le village. Fait cocasse: le sud de l’Egypte est plus élevé que le nord d’où le fait que le Upper Kingdom désigne la partie sud (Luxor, Aswan) et le Lower Kingdom la partie nord (Caire, Alexandrie). C’est un peu mélangeant au début mais après 3 jours d’histoire de l’Egypte ancienne, ça finit par rentrer. Jour 5: Kom Ombo et Edfu Kom Ombo et Edfu sont deux temples situés entre Aswan et Luxor. Comme nous étions en voiture, nous étions parmi les premiers aux 2 sites. Quand on s’en allait, les croisiéristes et autres groupes s’amenaient. Les deux temples valent le détour. Faites attention aux gardiens à Kom Ombo qui proposent de vous prendre en photo. Ils demanderont un pourboire par la suite. 2 nuits au Hilton Luxor Resort & Spa: $140 ($340 - $200 crédit-voyage d’American Express) avec petit-déjeuner inclus. Je n'ai pas demandé d'upgrade mais ils nous ont placé dans un coin tranquille avec vue sur le Nil. Commentaires: De loin le meilleur hôtel de notre séjour. Staff hyper sympathique et dévoué. Les employés de la section spa nous ont fait une visite guidée des installations et nous ont tout expliqué. Nous avons soupé à l’hôtel et ayant apprécié la playlist qui jouait, nous avons demandé au serveur c’était quelle playlist. Il a demandé à son manager pis son manager ne savait pas donc il nous a envoyé à la réception. Le gars à la réception ne savait pas non plus mais il a fait quelques appels pour trouver la playlist. Et il l'a trouvé! Elle n’était pas disponible au public malheureusement mais tous ces efforts déployés parce qu’on aimait 5 tounes nous ont impressionnés. Leur infinity pool est supposé être fermé au coucher du soleil mais quand j’ai expliqué au gars que c’était notre dernière nuit, il m’a sorti une serviette pis m’a laissé faire une baignade de 30 minutes. L’infinity pool est chauffé by the way. Ils ont un shuttle gratuit qui amène au « downtown » Luxor là où sont situés les temples Karnak, Luxor, ainsi que le musée de momification. Côté sécurité, le checkpoint pour les voitures est encore plus loin de l’entrée du lobby que celui du Marriott. Jour 6: Temple de Karnak, Temple de Luxor, Musée de mommification Le Temple de Karnak est tout simplement incroyable. Je pense qu’on a passé 30 minutes juste dans la grande salle hypostyle tellement c’est époustouflant! Il ya tellement de colonnes que même avec plusieurs groupes sur le site, on trouvait des coins où il n’y avait personne. C’était malade! De l’autre côté, le Temple de Luxor était bof. Je pense qu’on était juste rendu tanné des temples et des grosses statues de Ramses II (sérieux si vous voyez une statue géante d’un pharaon, 90% du temps c’est Ramses II). Je pense que si on l’avait vu avant Karnak, on l’aurait plus apprécié mais disons que c’était une coche en-dessous des autres. Ah oui j’ai failli oublier, c’est là que les français ont volé l’obélisque qui se trouve à la Place de la Concorde à Paris. Jour 7: Balade en montgolfière au lever du soleil, Vallée des Rois, Temple Hatshepsut J’en ai déjà parlé dans le groupe Facebook mais s’il ya une chose à faire en Egypte après les Pyramides de Giza, c’est les montgolfières à Luxor. Encore une fois, on s’est réveillé tôt. Pick-up à l’hôtel à 4:30am. Petit déjeuner to-go préparé par l’hôtel. On a ramassé quelques autres touristes (Memphis Tours fait juste la réservation, la compagnie de montgolfière s’occupe du pick-up et tout le reste) pis direction le Nil où on a embarqué sur un bateau pour traverser de l’autre côté où se trouve le site de décollage. Oui, c’était vraiment tôt le matin. Oui, il faisait froid. Mais boire une tasse de thé à l’aube sur un petit bateau avec la prière du matin en bruit de fond, ça n’a pas de prix. Pour la Vallée des Rois, ça prend un billet additionnel pour les photos (et ils sont aussi stricts qu’à Abu Simbel) et des billets additionnels pour les tombes de Ramses VI, Seti I, et Tutankhamun. On a payé extra pour les photos et Ramses VI. Les tombes sont vraiment magnifiques. Vous avez le droit de faire des photos dans 3 tombes et les gardes font un trou dans votre billet pour s’assurer que vous ne dépassez pas la limite donc il faut choisir judicieusement. Il y a un garde à l’entrée de chaque tombe et un autre à l’intérieur qui s’assure que le monde ne triche pas. Temple Hatshepsut, encore bof. Son histoire est beaucoup plus intéressante que le temple. Les gardiens là-bas sont supers agressifs pour les pourboires. Il y en a un qui nous a montré un trou pis voulait un pourboire. Un vrai turn off. Vol en après-midi pour le Caire. L'aéroport de Luxor est tout petit. Vous attendez pas à trouver un lounge. 2 nuits au Méridien Pyramids Hotel & Spa: 25k points (12.5k points/nuit) pour une chambre avec vue sur la ville pour. Upgradé automatiquement au check-in à une chambre avec vue sur les Pyramides grâce au Statut Gold. Commentaires: Sécurité pareil qu’au Marriott. Hôtel gigantesque. Le chemin vers notre chambre était comme un labyrinthe. Une seule machine ATM au lobby qui ne fonctionnait pas. Jour 8: Visite du Coptic Cairo, du Bazaar Khan el-Kahlili, et du musée égyptien Rien de spécial à dire de tout ça. Ce trajet peut se faire avec un Uber. Le guide n’est pas vraiment nécessaire sauf peut-être pour le musée. Il y avait eu un attentat terroriste près Khan el-Kahlili la veille donc c’était pas mal désert et nous n’avions pas le droit de s’aventurer trop loin à l’intérieur donc nous n’avons pas vu le vrai Khan el-Kahlili. Ce sera pour une prochaine fois. Le musée déménage en 2020 et la collection sera divisé en 2 (une partie reste, une partie va au nouveau musée) donc il n'y a rien que je peux dire qui est utile comme info. C’était notre dernière journée avec Memphis Tours. Jour 9: Journée libre / journée "vedge" Je voulais faire un food tour mais nous étions juste épuisés après cette grosse semaine. Donc grasse matinée au menu et transfert au Méridien proche de l’aéroport. 1 nuit au Méridien Cairo Airport: 12.5k points Commentaires: Rien à dire. Un hôtel d’aéroport comme les autres. Nous ne voulions pas prendre la route pour l’aéroport à 2h du matin à partir de Giza donc nous avons passé notre dernière nuit là. L’hôtel est connecté au Terminal 3 de l’aéroport. Jour 10: CAI - AMM - YUL Un autre calvaire à l’aéroport. Royal Jordanian nous laisse faire le check-in en ligne mais il faut quand même passer au comptoir prendre le formulaire de sortie (nous voyageons en carry-on donc pas de malettes à checker). Nous n’avions aucune idée jusqu’à ce qu’on soit rendu devant l’agent d’immigration. Donc redescendre, prendre le formulaire, remonter, remplir le formulaire, refaire la ligne. Nous avons supplié aux gens de nous laisser passer parce que l’avion embarquait. Nous sommes arrivés à temps. Donc leçon à retenir, lorsqu’ils disent arrivez 3 heures en avance, ça veut dire 3 heures en avance et non 2 heures. Voilà. Je ne pensais pas écrire tout ça mais c’est un bon résumé. Ah, j’allais oublier. Oui, on était en Egypte, oui on était dans le désert mais ils faisait FROID! 2 degrés à Abu Simbel! Mon frère n’était pas du tout préparé haha. Ça s’est réchauffé vers la fin de notre séjour mais si vous y allez en janvier/février, amenez un petit manteau de duvet avec vous. S'il y en a qui veulent faire des visites guidées privées, voici les compagnies que j’ai contacté: - Memphis Tours: https://www.memphistours.com/ - Jakada Tours: https://jakadatoursegypt.com/ - Nile Holiday: https://www.nileholiday.com/ - Habibi Tours: http://www.habibitours.com/
  11. 1 point
    Merci L'écriture a toujours été une passion pour moi ; malheureusement le journalisme n'étant plus ce qu'il était, ça doit se faire comme hobby plutôt que pour gagner ma vie!
  12. 1 point
    Quel bon reporter tu es cher Mathieu !
  13. 1 point
    J'ai appliqué (et approuvé) ce weekend pour un 3e passage sur la carte BonVoy personnelle (auto-référencement depuis la PME, donc 3 000$ à atteindre). Hâte de voir si le bonus poste encore. Je suis 4 en 4 pour Personnelle et PME jusqu'ici, mais ça semble s'être resserré depuis!
  14. 1 point
    J’étais aussi à cet hôtel récemment et j’ai bien aimé. J’y ai passé 3 nuits, mais effectivement 5 me semble beaucoup mieux. J’ajouterais aussi à mon circuit, si tu as le temps et l’intérêt, une virée à Cappadoce pour une tour en montgolfière qui semble fabuleux. Cet hôtel n’est pas dans le centre-ville à proprement dit, mais dans un quartier fort agréable. Les transports en commun se trouvent à environ 10 minutes à pied. Le hic, c’est qu’il faut monter une bonne côte quand on retourne à l’hôtel.
  15. 1 point
    Pour plusieurs d'entre-nous, le plaisir du "churning" et du "travel hacking", c'est de se permettre des expériences qui auraient autrement été hors d'atteinte en vertu de notre budget voyage habituel. Bien que nous voyageons toujours en classe économique – en partie pour économiser, en partie pour ne pas ouvrir cette boite de Pandore – nous tentons généralement de maximiser l'usage des points, surtout en matière d'hôtels. Notre voyage à Tokyo représentait donc un défi à ce niveau, où le rapport qualité-prix des hôtels, même en utilisant les points, laissait grandement à désirer. Que ce soit en raison d'un emplacement moins qu'idéal ou d'un coût complètement ridicule pour la prestation offerte, nous n'arrivions pas à nous convaincre d'utiliser nos précieux points Bonvoy sur un hôtel de la capitale japonaise. À titre d'exemple, le Courtyard Tokyo Station, malgré son bon emplacement, avait piètre allure avec ses 35 000 points la nuit pour une chambre de 19 mètres carrés. Je pouvais penser à bien des façons de faire meilleur usage de mes points, à Tokyo ou ailleurs, mais la décision qu'on a prise nous aura permis de vivre l'une des expériences les plus mémorables de tout notre mini tour du monde : 5 nuits au Ritz-Carlton de Tokyo. À l'époque (réservé à l'automne 2018), le prestigieux hôtel était en catégorie 7 (60 000 points la nuit), donc 240 000 pour 5 nuits avec la nuit gratuite (il est maintenant un dispendieux catégorie 8, mais si vous pouvez l'avoir en saison basse, c'est "seulement" 70 000 points la nuit, ou 280 000 pour 5 nuits). C'était plus des deux tiers de ma banque à ce moment, mais je me suis dit: "C'est notre premier arrêt, on se gâte!". Voyant la valeur au détail à plus de 1000$ la nuit pour nos dates, j'étais déjà très satisfait de mon utilisation de points Bonvoy à plus de 2 cents par point... mais au final la valeur exceptionnelle n'aura été que la cerise sur le sundae. L'accueil Arrivés en fin de soirée après une journée de retard sur l'horaire prévu (vol ANA YVR-HND annulé), l'hôtel avait accepté de décaler notre réservation sans problème. L'hôtel étant bien connecté au réseau de métro (lignes Oedo et Hibya accessibles en sous-terrain, tout près de la ligne Chiyoda), ce fut facile d'éviter la pluie et de transférer de l'aéroport à l'hôtel à faible coût. Dès notre arrivée dans l'immeuble (le Tokyo Midtown Tower), on prend un ascenseur jusqu'au 45e étage où l'oppulent lobby nous accueille avec la musique d'un pianiste installé sur place pour l'heure de l'apéro et des hôtesses en habit traditionnel japonais. À peine un pas fait à l'étage, on nous débarrasse de nos valises et on nous dirige vers le comptoir d'accueil où notre arrivée était "attendue". Le personnel tout sourire exprime son empathie pour notre vol retardé et nous souhaite un magnifique début de tour du monde (j'avais envoyé un petit courriel expliquant la raison de notre voyage : nos 5 ans de couple!) Je sais que pour eux, ce n'était qu'une petite note au dossier, mais c'est apprécié, d'autant plus qu'on n'était absolument pas habillés pour l'occasion après le long vol et une combinaison de train et métro en plus de la fatigue. Je n'avais alors qu'un statut OR avec Bonvoy, mais celui-ci (combiné au courriel peut-être) nous a tout de même mérité un upgrade à une Tower Suite... Dès le moment où j'ai vu le nom de la chambre sur le contrat de location signé à l'accueil, j'ai eu un gros sourire, parce que je savais que ma conjointe n'était pas au courant. En ouvrant la porte de la chambre du 51e étage, voici la première vue que nous avons eu de la grandiose ville qu'est Tokyo. Après quelques secondes (minutes?) à contempler cette vue exceptionnelle, l'hôtesse nous a fait faire le tour de la suite magnifique (100 mètres carrés!) qui se détaillait à plus de 2 400$ la nuit, si elle avait été payée en argent. Je n'ai malheureusement pas beaucoup de photos de la chambre, mais en voici tout de même deux qui montrent bien la beauté de la suite. Pour avoir vu la taille des chambres au Japon en général, c'était carrément incroyable d'avoir tout cet espace pour nous tous seuls. Notez par ailleurs que sur la photo du salon, le rideau n'est pas fermé, mais qu'on est carrément dans les nuages lors d'une journée humide à Tokyo; assez impressionnant! La chambre bénéficie de toutes les technologies et installations les plus utiles : des rideaux électriques à la télévision intelligente en passant par un grand walk-in et une salle de bain comprenant deux évier et miroirs et une toilette chauffante ultra-moderne (ah ces Japonais!) Le tout avec chocolats fins, plusieurs bouteilles d'eau remplacées chaque jour et en prime, une bouteille de vin cuvée privée du Ritz-Carlton. Anecdote cocasse sur le sujet... n'étant pas de grands buveurs de vin, je me suis vite renseigné sur la possibilité de la poster au Québec (c'est impossible) où mon frère en aurait certainement fait meilleur usage. Avec encore 8 pays à visiter (dont 2 musulmans), j'ai donc préféré laisser la bouteille sur place... mais pas avant une dernière tentative. Quelque peu rebutés par le prix du petit déjeuner (70$ il me semble), j'ai tenté de monnayer ma bouteille contre un petit-déjeuner pour deux en expliquant qu'on ne boit pas d'alcool... sans succès! Dommage sur ce coup-là! Heureusement, le complexe qui accueille l'hôtel comprend aussi plusieurs boutiques, incluant une épicerie, une boulangerie française délicieuse et un bon vieux 7Eleven, indispensable au Japon! On a donc substitué l'onéreux petit-déjeuner de l'hôtel par un bon vieux classique. Vue la clientèle qu'on côtoyait, je parie qu'on était les seuls clients sur place à avoir fait ce choix! Somme toute, je suis tellement reconnaissant d'avoir eu la chance de séjourner au Ritz-Carlton de Tokyo, probablement le plus bel hôtel que j'essaierai de toute ma vie pour à peine 500$, soit le montant de cotisation à 4 cartes SPG/Bonvoy en un peu plus d'un an. L'hôtel est luxueux et confortable, mais surtout, ses employés vous traitent véritablement comme des VIP, et ce, en tout temps. Que ce soit l'hôtesse qui nous saluait à chaque passage en nous demandant ce que nous avions au programme ou ce que nous avions fait cette journée-là et qui nous a même imprimé et annoté une carte avec les meilleurs restaurants de ramen près de l'hôtel ; le service aux chambres qui s'empressait de remplacer les produits d'hygiène (en étant à notre premier arrêt, on s'est permis de faire le plein!) ; l'accueil qui m'a prêté un ordinateur portable pour me permettre de modifier mes réservations pour le reste du voyage et toutes sortes d'autres petites attentions qui ont rendu notre séjour véritablement magique. Je ne peux malheureusement pas commenter sur les autres installations (sauna, piscine, spa, petit-déjeuner, restaurants) parce que nous n'avons utilisé rien de cela, mais pour la qualité du service, la beauté et le confort de la chambre de même que le service absolument royal offert par les employés du Ritz, toujours souriants, je ne peux que recommander fortement cet hôtel haut de gamme à tous, surtout ceux qui ont les moyens de se payer un séjour avec des points! Vous ne serez pas déçus! Merci Milesopedia!
  16. 1 point
    Rakuten permet maintenant accumulation points AMEX plutôt que cashback. Voir: https://travelingformiles.com/7-simple-steps-to-ensure-you-earn-membership-rewards-points-through-rakuten-ebates/
  17. 1 point
    wow, je ne suis pas un "fan" des voyages de "nature" , mais j'avoue que vos photos me donne le goût de délaisser les grandes villes, pour un petit voyages dans l'ouest canadien.
  18. 1 point
    D’emblée, je présente ma femme et moi, toutes deux doctorantes, moi affiliée à une université canadienne, elle une université française. Nous sommes toutes deux passionnées par le voyage et l’aventure. Notre expérience en tant que chasseuses de points à débuté début janvier 2019, et nous avons réservé notre premier mini tour du monde début août 2019, soit environ 8 mois après nos premiers balbutiements en la matière. Ce billet se veut un petit aperçu du comment nous sommes parvenues à réserver un mini tour du monde avec Aéroplan et comment nous concevons le travel hacking en tant qu’étudiantes. Commençons par le commencement, l’itinéraire: YUL-IAD-CDG (United // STOP) CDG-SIN-PER (Singapour Airlines // DESTINATION) PER-SIN-JNB-GRU (Singapour Airlines & South African // STOP) GRU-IAD-PIT-YUL (United & Air Canada) Coûts de la réservation : Au total on parle de 368.50$ de taxes par personne et 90 000 mille aéroplan par personne. Pourquoi faire un mini tour du monde en tant qu’étudiantes? Dans notre cas, tout est méticuleusement planifié pour répondre à un besoin spécifique de recherche (et même si cela ne répondait pas à un objectif académique précis, je précise qu’il s’agit d’une excellente manière de voir le monde!). Deux Québécoises effectuant de la recherche sur l'Amérique latine sont amenées à faire des séjours de recherches en Europe (Paris pour l'une et Bruxelles pour l'autre). Nous avions donc déjà notre première destination. Ensuite comme nos recherches portent sur l'Amérique du Sud il était naturel d'aller y séjourner un bon 4 mois. Nous avions donc notre deuxième destination. Nous avions donc deux destinations, sur deux continents. Selon la grille de points 60 000 aéroplan pour l’Europe (destination Paris, France) et 60 000 aéroplan pour le l’Amérique du Sud (destination São Paulo, Brésil). Un total de 120 000 aéroplan chacune en plus des taxes, pour deux voyages distincts. Suivant les nombreux conseils sur les forums, groupe facebook et autres, nous avons rapidement convenues que nous pouvions faire mieux et plus en étant un peu créatives. C'est à ce moment-là que j'ai eu l'idée folle de changer la "destination" pour Perth, Australie, sachant qu'il s'agissait de l'une des destinations les plus éloignées et qu'elle offrait un haut nombre de millages. Le coût de cette destination? 90 000 par personne. En ajoutant un stop à Paris sur l'aller et un stop à São Paulo pour le retour nous étions capables de réaliser une économie de 30 000 aeroplan chacune, comparativement à deux voyages. Perth devenait alors un bonus sur notre route. Dans notre cas nous avons misé sur l'exploitation des milles Aéroplan sans luxe afin de pouvoir reproduire l'expérience le plus souvent possible et surtout de garder les coûts très bas. Total en milles: 180 000 Le total des taxes: 737$CAD Notre accumulation de milles Comme mentionné, notre accumulation de mille aéroplan à débuté en janvier. N’ayant rien à perdre et un bon crédit, nous nous sommes lancées très fort. Une carte Amex platine PME obtenue via référencement milesopédia donnant 75 000 points bonus + environ 8 500 en points de dépenses soit environ 83 500 points pour 499$ de frais de carte. Dépenses nécessaires: 7000$ Un référencement vers ma maman 25 000 point pour 0$. Un référencement vers ma conjointe d'une carte Amex PME gold donnant 25 000 points pour 0$. Une carte Amex PME gold donnant 40 000 points + environ 7 000 points en dépenses pour un total de 47 000 points pour 250$. Dépenses nécessaires: 5000$ Total 180 500 points accumulés pour 749$ de frais de cartes. Bien sûr, débloquer les bonus de ces cartes ont demandé beaucoup de dépenses. Un total de 12 000$ sur 6 mois. Comment débloquer de tels bonus avec des salaires étudiants? Une des premières choses que nous avons faites a été d’utiliser nos assurances étudiantes (que nous PAYONS obligatoirement via les frais étudiants) et avons pris nos rendez-vous annuels pour nettoyage de dents, réparations et examen de la vue. Nous avons trouvé des centres dentaires et de la vue qui prenaient les paiements par AMEX et avons payé nous-mêmes avant de faire la réclamation. Ensuite, nous habitions dans un bloc-appartements administré par une compagnie et avons pu ainsi payer quelques mois de loyer via Plastiq. Nous avons calculé un total de 124$ de frais avec Plastiq, car nous avons profité de différentes promotions. Finalement, nous avons privilégié les magasins acceptant AMEX pour tous nos achats, à défaut d’être acceptés quelque part, nous avons acheté des cartes cadeaux IGA sur la plateforme ebatesgiftcards.ca, qui accepte le paiement AMEX. Finalement nous avons acheté d'autres cartes cadeaux (uniquement des cartes cadeaux achetées durant des épiceries normales ou en pharmacies) comme Netflix, Amazon, Apple, etc. Finalement, nous avons également bénéficié de la gentillesse et la générosité de nos proches en effectuant le plus d'achats pour eux lorsque possible, notamment sur Amazon puisque comme étudiantes nous avons droit à Amazon Prime au rabais et invitons nos familles à magasiner à travers nous (et nous profitons également de la Netboutique aéroplan dans ces temps-là, particulièrement en période de promotions!). Bref avec un peu de créativité et de dépenses courantes il est tout à fait possible et réaliste de cumuler autant de milles sur des salaires de doctorants. Coût total du voyage en avion Notre voyage s'élève donc à un total de 1678$ en additionnant les coûts de cartes, aux taxes et au frais de réservation d'aéroplan. Il faut ajouter à cela les avantages liés aux cartes de crédit Platine PME d’AMEX et particulièrement l’accès aux salons dont nous avons bénéficié lors de nos autres voyages. Nous avons calculé qu’en général à l’aéroport on finit par dépenser 20-25$ au moins avant un vol (bouteille d’eau ici, petit chip par là, n’importe quoi pour faire passer le temps). À date nous avons fait une vingtaine de salons, même des tout petits dans le fin fond du Chili! (La suite du coût total du voyage dans quelques mois ). Autres considérations Nous avons réfléchi à toutes sortes de possibilités pour le retour depuis l’Australie vers le l’Amérique du Sud et la seule possibilité qui s’offrait réellement était de passer via JNB jusqu’à GRU. Bien qu’il soit aussi possible en d’autres circonstances de faire SYD-AUK-EZE, ce parcours ne nous était pas possible, car notre destination était PER et non SYD, mais aussi parce que cela impliquait une trop grande distance en KM et excédait alors le MPM. Cependant, l’agent au téléphone était enclin à accepter un Open Jaw en Australie, car nous avons eu des problèmes à trouver un vol disponible entre JNB et GRU. On parle d’un total de 13 437mi pour l’aller et de 17 827mi pour le retour. Le MPM pour YUL-PER est de 18 633mi. Nous sommes donc à la limite de ce qui est permis! Pour me conforter dans mon choix d'investir temps et argent dans l'accumulation d'Aéroplan, j’ai regardé les coûts des billets d’avion pour les différentes destinations et était arrivée au résultat suivant: • YUL-CDG en aller-retour d’Oct à Avril : entre 600$ et 1000$ par personne (1200-2000$ pour deux) • YUL-GRU en aller-retour de Mai à Juillet : entre 800$ et 1300$ par personne (1600-2600$ pour deux) Sachant qu’il existe de bons prix pour ces destinations, mais que ceux-ci nécessitent 1) de rester à l’affût 2) d’être flexible dans les dates, inutile de dire que cela dépasse largement les frais totaux de 1678$. Ajoutons à cela la flexibilité qu’offre Aéroplan de pouvoir payer 100$ pour effectuer un changement d’itinéraire. Dernière considération… L'Australie est pour nous un bonus dans ce voyage et traité de la sorte, nous travaillons actuellement à l'accumulation de points Marriott afin d'y séjourner gratuitement. En terminant, un grand merci à la communauté Milesopédia, sans qui je n'aurais jamais été en mesure de mettre sur pied un aussi beau voyage! Je posterais prochainement des reviews de certaines villes, hôtels, lounges, etc qui croisent ma route!
  19. 1 point
    Neuf jours à Madère par Sandra Cusson Dans le cadre de notre voyage au Portugal cet automne, nous avions prévu un séjour à Madère, cette île portugaise de montagnes, paradis de la randonnée de tous les calibres. Sans hésitation, ce fut le plus grand coup de coeur du voyage! Pour nous rendre sur l’île, nous avons pris un vol d’environ 1h45 à partir de Lisbonne, sur TAP Airlines - billets remboursés par le crédit voyage obtenu via nos cartes HSBC World Elite, prises l’hiver dernier. Tôt le matin, nous prenons notre petit déjeuner au ANA Lounge de l’aéroport de Lisbonne, grâce à ma Amex Platine Entreprise. Nous atterrissons à Madère vers 9h30, sur cette piste légendaire bâtie sur pilotis et qui nous donne l’impression d’atterrir en pleine mer. Nous récupérons la Fiat Panda - dont le petit moteur peinera sur plusieurs routes incroyablement inclinées - réservée et payée via les points de notre Visa Passeport. Puis, nous nous mettons en route vers Funchal, la capitale. Après un - très! - copieux repas au restaurant Londres (bouilli de porc, foie, pommes de terre, choux et autres légumes en abondance), nous nous installons au premier hébergement réservé, une chambre privée dans un petit établissement de type hostel, avec une cuisine partagée. Séjour remboursé via nos points Cobalt, tout comme le seront nos deux autres hébergements. (Nos hébergements avaient été réservés sur Hotels.com pour accumuler et obtenir une nuitée gratuite, en y accédant d'abord par Ebates pour y recueillir une ristourne de 2%. ) Le lendemain matin, nous partons vers le Pico do Arieiro, une fantastique randonnée au dessus des nuages. Le soir, on rentre fourbus mais émerveillés. Sur le chemin du Pico do Arieiro On remarque que Pereira d’Oliveira, producteur de vins de Madère proposant des dégustations gratuites, se trouve juste en face de notre hébergement. On entre, on se joint au groupe de Français qui viennent d’arriver et on se fait servir 3 échantillons de ce sublime nectar… un beau petit bonus de fin de journée. En soirée, on monte sur le toit de l’hôtel Madeira pour la vue de Funchal illuminée. Le samedi, on prend la route vers la Pointe Saint-Laurent, cette longue péninsule battue par les vents, qui forme l’extrémité est de l’île. Le soir, on profite d’un concert gratuit de Fado de style Coimbra au Collège des Jésuites de Funchal, à deux pas de chez nous. Une bien belle soirée. Terrasse du Reid’s Palace Dimanche, cap vers l’ouest. après une petite visite au mythique Hôtel Reid’s Palace - celui où l’impératrice Sissi venait soigner son mal de poitrine - on dîne 100% local chez Viola à Camara do Lobos, où nous semblons être les seuls touristes... Ce fut toute une expérience: grosses brochettes de boeuf et de poulet suspendues au dessus de la table, polenta, petit vin maison du tonnerre et de l’ambiance en masse! On y goûte même nos premières Ponchas mandarine, cette boisson à base d’eau de vie, typique de l’archipel de Madère. Lundi matin, départ pour la Levada das 25 Fontes. Les levadas sont un stupéfiant réseau de 2000 km de canaux d’irrigation, souvent bâtis à flanc de falaise et accompagnés de jolis - et parfois vertigineux - sentiers verdoyants. Durant notre séjour, nous en parcourrons quelques-unes, toutes plus belles les unes que les autres. Chemin de Levada Mardi, on visite la ville de Porto Monitz et ses étranges piscines volcaniques. Piscines volcaniques de Porto Monitz Le jeudi, on se rend au sommet du Pico Ruivo, le toit de Madère. Spectaculaire randonnée sur un chemin entièrement pavé de grosses pierres, qui nous a menés à près de 2000 mètres d’altitude Sur le chemin du Pico Ruivo Nous terminons notre séjour en beauté. Notre dernier hébergement, la Casa das Proteas de Sao Jorge, nous enchante, tant par son décor rustique-chic, la qualité des repas offerts, la gentillesse des hôtes et le décor enchanteur de la campagne environnante. Après une petite visite au salon TAP Premium, on quitte Madère tôt le lendemain matin, en se disant que l’on y reviendra sûrement un jour!
  20. 1 point
    Après une semaine où ma blonde et moi commandions chacun un plat qu'on ne parvenait jamais à finir vu leur grosseur, une portugaise nous a expliqué de commander un seul, les restos sont habitués que les clients partagent. Même plus: souvent le menu affiche un prix 'demi-dose' et un 'dose'. Commander un 'demi-dose' est souvent OK pour deux, et laisse de la place pour (partager) un dessert !
  21. 1 point
    C'est pas là qu'on accumule! En un mois je n'ai eu aucun restaurant, et une seule épicerie qui acceptait Amex.
  22. 1 point
    Bonjour à tous, Voici quelques restaurants que des locaux de 40-60 ans ont suggéré à ma mère (ce sont des amis à elle donc aucun intérêt dans ces suggestions hein) : HOANG YEN : 7-9 Ngo Duc Ke Q1 BUFFET GRILLADES ET FONDUE : 4eme étage du 411 Tran Hung Dao Q5 ISUSHI BUFFET (Japonais) : 112 Cao Thang Q3 CHI DAO BAO DIMSUM : 97-99 Ly Chieu Hoang Q6 Bonnes dégustations!
This leaderboard is set to Toronto/GMT-05:00
×
×
  • Create New...