Jump to content
  • Sign Up

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 02/29/2020 in all areas

  1. 3 points
    En 2019, l'un de mes objectifs était d'atteindre le statut Platinum de Marriott Bonvoy en prévision d'un voyage en Europe en juin 2020 durant lequel nous séjournerons 16 nuitées dans des hôtels Marriott. Évidemment, cela vaut la peine d'obtenir les déjeuners gratuits et les surclassements potentiels. En décembre 2019, il me manquait deux nuitées pour atteindre les 50 nuitées nécessaires au statut Platinum. Un séjour d'affaires à Chicago en décembre ayant été annulé, je me suis tournée vers la carte des Marriott par catégorie de Jean-Maximilien pour trouver une solution de rechange. à ce moment, deux hôtels Marriott étaient de catégorie 2 (pas de catégorie 1 au Québec): Delta Saguenay et Delta Sherbrooke. Bingo, nous allons nous offrir un staycation! En fait, j'ai réservé une nuit le 25 décembre que j'ai "offert" à un de mes fils (j'ai pris soin d'aller faire le check in en personne et j'ai visité la chambre) et j'ai réservé le 31 décembre pour mon conjoint et moi. Donc, j'avais le statut Gold à ce moment et n'avais donc pas accès au déjeuner gratuit. À propos du Delta Sherbrooke Le Delta Sherbrooke fut construit durant les années 80 et fut pendant quelques décennies L'HÔTEL de Sherbrooke. Mais avec le temps, le style années 80 n'avait plus la cote. Deux hôtels modernes furent construits récemment: Le Grand Times et l'OTL. Le Delta a toujours eu l'avantage d'être aussi un centre de congrès, la clientèle d'affaires remplit l'hôtel et les prix des chambres ont toujours été assez élevés malgré un besoin évident de rénovation. Au moment de réserver les chambres, pour le 25 et le 31 décembre, les chambres régulières avec lit king se détaillaient à plus de 200$. Les chambres et les rénovations J'ai donc réservé deux nuitées dans un hôtel catégorie 2 pour 10 000 points la nuit, donc un total de 20 000 points. Le 25 décembre, nous avons eu droit à une belle chambre rénovée avec lit King et vue sur Sherbrooke vers le mont Bellevue. Je n'ai pas pris de photo de cette chambre mais les photos de la suite du 31 décembre vous donne une bonne idée de la rénovation que je trouve très réussie. En tant que membre Bonvoy Gold, un cadeau de bienvenue avait déjà été livré à la chambre: deux bières de micro-brasserie locale et un plateau de fromages des Cantons de l'est. Une très belle attention que j'ai trouvée particulièrement intéressante puisqu'elle met en valeur des produits de la région. Le 31 décembre, nous avions réservé dans un restaurant situé à quelques minutes à pied de l'hôtel, le Westley que je vous recommande fortement. Ainsi, nous sommes retournés gentiment à l'hôtel à pied sans prendre la voiture et avec quelques verres de champagne "dans le nez"! J'avais pris soin de communiquer avec l'hôtel par clavardage par l'appli de Bonvoy et j'avais évoqué le fait que j'allais atteindre la statut Platinum avec ce séjour et qu'après tout c'est le 31 décembre, il faut bien célébrer! et j'ai demandé si un surclassement en suite serait possible. J'ai eu une confirmation immédiate qu'une suite rénovée m'attendait. Nous avons eu droit à une suite fraîchement rénovée, tellement récente que nous avons eu l'impression que ce n'était pas tout à fait terminé. Le frigo était placé sur le comptoir (et oui!) en attente d'un nouveau frigo plus étroit pour entrer dans l'espace prévu et le meuble division entre le lit et le salon était bien vide, mis à part deux téléviseurs. On pouvait voir que ça manquait un peu de déco sur les mur mais je crois que c'est simplement parce que les rénovations ne sont pas tout à fait terminées. Somme toute, il s'agit d'une rénovation réussie. Pour ce deuxième séjour, en plus du surclassement en suite, un cadeau de bienvenue nous attendait: une bouteille de vin de blanc, popcorn sucré-salé de Delta et macarons. Plus tard en soirée, on nous livrera une 1/2 bouteille de mousseux et un pain d'épice maison. Et le reste de l'hôtel? Hmm c'est là que ça se gâte un peu. La réception et le restaurant n'ont pas encore été rénovés. La réception est exigu, le restaurant est complètement démodé et le menu n'a rien d'intéressant. Ce fut à une certaine époque le meilleur brunch en ville mais cette époque est révolue. La rénovation de ces espaces est en cours et je pense que ce sera prêt pour la saison estivale. Bien que la réception ait besoin de rénovation, l’accueil et le service est excellent. Que ce soit par clavardage ou en personne, on m'a répondu de façon cordiale et rapide et tout le personnel est d'une extrême gentillesse. Si vous êtes de passage à Sherbrooke, le Delta Sherbrooke rénové est une bonne affaire si vous utilisez vos points car en catégorie 2, cela vaut la peine surtout si on compare au tarif régulier de plus de 200$ la nuit. Un petit bémol si vous voyagez avec des enfants: il n'y a pas de piscine donc les activités à l'hôtel ne sont pas adaptées aux familles. Je le recommande donc pour un voyage en couple ou seul et si vous utilisez des points. Si vous désirez payer alors je vous recommande l'OTL où vous aurez beaucoup plus de services (piscine, spa, restaurant et bar très branchés) mais la note sera en conséquence! Et si vous séjournez à Sherbrooke ou environs, faites-moi signe, il me fera plaisir de vous faire découvrir cette belle région.
  2. 3 points
    Pour info, le Four Points de Gatineau vient de passer à une catégorie 2 et est situé juste en face du Musée canadien de l'histoire (et donc à 15 minutes à pied d'Ottawa).
  3. 3 points
    Découverte du centre de l’île du Nord de Nouvelle-Zélande Cette semaine fut consacrée à la découverte de la partie centrale du l’île du Nord pour arriver enfin sur la ville d’Auckland, la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande. Nous aurons accumulé lors de cette deuxième partie presque 1500 kilomètres au compteur, et pourtant n’aurons eu l’impression de ne visiter que 20 % peut être de l’île ! Tant de choses à découvrir, de paysages rencontrés, impossible de tout faire. Nous avons fait des choix naturellement d’autant que nous essayons au maximum de travailler en même temps pendant notre voyage. Trouver un réseau Wifi de qualité aura été un exercice délicat pendant tout notre périple sur la Nouvelle-Zélande. Sans plus attendre, les détails de notre semaine ainsi qu'une conclusion condensée de notre voyage en Nouvelle-Zélande. Les villes visitées Taupo Un détail sur la route entre Napier et Taupo. La parcourir fut un plaisir tant elle était scénique, de belles courbes, des forêts majestueuses La ville de Taupo et son lac éponyme reste comme un des passages obligés pour les visiteurs, tant il y a d’attractions et d’attraits touristiques à voir dans la région. Le centre est petit et les restaurants vite pris d’assaut, mieux vaut réserver ou s’y rendre en avance afin d’avoir une place, chose que nous ferons le lendemain soir. Nombreux sont ceux qui se rendront aussi au Parc National de Tongarino pour gravir les sentiers et observer au plus près le volcan. La principale randonnée est intense et très touristique pour qui voudrait la faire mais connue comme une des plus belles, une journée entière est généralement nécessaire pour en profiter au maximum. Les activités Nous choisirons de nous promener aux alentours de Taupo avec les enfants pour découvrir une des zones géothermiques reconnues, le Craters of the Moon vraiment accessible en terme de coût (8$ par adulte) et parfaite pour une première expérience comme telle. La promenade balisée s’effectue sur une passerelle en bois sur 1h et traverse différentes formations en activité. Le site est très intéressant à parcourir même si pas des plus impressionnants versus les sites concurrents et nous permettra d'apercevoir de nombreuses fumerolles. Les Chutes Huka étaient un autre incontournable de la région de Taupo. Nous profiterons de sa proximité avec la zone géothermique pour nous en approcher. Deux principaux accès sont possibles. Un site facile pour toute la famille nous permettant de montrer aux enfants la puissance que l’eau peut avoir, soit ici l’équivalent d’une piscine olympique aux 10 secondes ! Notre hébergement L’hôtel Hilton était charmant, une belle décoration intérieure et nous avons eu la chance d’obtenir une très belle suite avec vue sur le lac Taupo. Rotorua La ville de Rotorua est comme sa voisine Taupo, avec un lac du même nom et une activité géothermique, la plus importante de Nouvelle-Zélande. Nombreux seront ceux à aller se baigner dans les sources d’eaux chaudes ou se rendre aux parcs géothermiques de la région. C’est ce que nous ferons à nouveau ! Nous parcourrons entre autre le grand jardin public, le Garden Government et son Musée, les rues commerçantes, la Eat Streat et terminerons par une promenade le long du lac. Malheureusement cette dernière était tout en travaux ne nous permettant pas d’en profiter correctement. Les activités Nous choisirons de nous rendre au site géothermique de Wai-O-Tapu, situé à mi distance entre Taupo et Rotorua (30$ par adulte). Plus spectaculaire que le précédent visité avec sa Champagne Pool, nous aurons le droit dès notre arrivée au parking à l’odeur bien caractéristique de souffre ressemblant à l’oeuf pourri, une odeur qui nous tiendra toute la durée de notre séjour à Rotorua, tellement l'air en est saturé. Cette odeur était prenante par moment, et je dois dire que nous n’étions pas mécontents de quitter la ville au bout de deux jours tellement nous en étions nauséeux. Les enfants couvraient leur visage au plus possible. La visite se fait en une heure environ à travers les différents cratères, fumerolles et lacs bouillonnants. Une visite instructive, odorante et visuellement surprenante de par toutes les formations et colorations de la roche, allant de l’ocre au rouge. Une des activités originales appréciées par les enfants fut notre promenade dans les arbres, à Redwoods Treewalk. Le clou du spectacle étant le soir avec l’illumination des lanternes. Le billet coûte 30$ par adulte et le tour s’effectue en général en 45 min. Afin d’observer les illuminations programmées après le coucher du soleil soit vers 20h10, nous y sommes allés vers 19h. Nous étions quasiment les seuls à cette heure. Il en était tout autre au coucher du soleil ! Nous poursuivrons le lendemain avec la visite d'une ferme animalière, The Farm Tour, avec une guide adorable que nous aurons pour nous-même (43$ par adulte au lieu de 48$ - payé en ligne pour obtenir une réduction de 10%). Les enfants ont eu l’occasion de rencontrer cochons, lamas, autruches, biches et se sont fait un plaisir de nourrir et caresser les moutons, alpagas, chèvres, vaches pendant que j’en apprendrais beaucoup avec la guide sur leurs différentes espèces venant du monde entier (Asie, Pérou, Afrique et j’en passe). Le chien de la ferme nous démontrera enfin ses compétences à mener un troupeau de moutons. Une visite fort sympathique et relaxante ! La région est réputée pour ses Blue Lakes ainsi que ses Green Lakes. Une courte balade nous permet d’en apprécier la beauté ou pour les plus émérites de continuer la randonnée sur plus de 2 heures. Tauranga La ville de Tauranga est une station balnéaire très reposante qui se situe à 1h de route de Rotorua, parfaite pour respirer le bon air et profiter des belles plages de sable fin ! Les surfeurs ainsi qu’amoureux de la nature s’y donnent rendez-vous. Après un bon repas au Waterfront, nous avons admiré le point du vue qu’offrait le mont Maunganui sous le chant des cigales, une impression de Provence. Jean-Maximilien retournera avec les enfants sur la plage afin de me permettre d'en voir un peu plus. Après une ascension d'escaliers raides, on peut observer une vue des îles alentours. Notre hébergement L’hôtel Best Western de Rotorua est idéal pour les familles : des jeux extérieurs (trampoline, balancelle, et toboggan) ainsi qu’une piscine avec jacuzzi ont bien occupé les enfants. Le mini-golf et la salle de jeu intérieure étaient par contre à l’abandon. Notre réservation présentait deux chambres fermées dont une suite pour les maitres, une cuisine et un salon. La région de Coromandel Connue pour ses plages, Cathedral Cove et ses sources d’eaux chaudes, la région est très touristique. Sincèrement, nous avons fait le tour par curiosité et après réflexion, ne l’aurions pas fait et serions restés plus longtemps à la ville de Whangamata : une petite ville dont le centre ne paie pas de mine mais dont les plages sont superbes, sauvages et, au comble du bonheur, sans touriste. Nous avons adoré y passer un peu de temps. Nous ferons donc comme eux, aller à Hot Water Beach mais passerons notre tour concernant Cathedral Cove. La ville de Withianga n’a pas tant d’intérêt si ce n’est sa plage à mon sens, de même que Coromandel City. Si vous passez toutefois par là, plusieurs plages à voir telles que celles de Lonely Bay, New Chums Beach et Wangapoua Beach. De plus, à noter que la vue en arrivant sur la baie de Coromandel vaut le détour. Après une route scénique étroite, tout en virage et longeant la côte rocheuse, nous ferons une nouvelle pause à un point de vue pour observer la baie de Coromandel avant de nous arrêter sur Thames pour nous dégourdir les jambes. Auckland Après avoir traversé des régions entières basées sur l’exploitation agricole, nous étions heureux de pouvoir retrouver une ville constituée en partie de buildings, même si cela annonçait la fin de notre aventure sur la Nouvelle-Zélande ! La ville offre une atmosphère légère, animée et semble accueillir beaucoup de jeunes aisées et familles avec une population asiatique majoritairement Coréenne et Japonaise au vu de tous les restaurants rencontrés. Une ville verte qui respire et est en pleine mutation au vu des grues et nombreux travaux présents actuellement en son Central Business District et le long du Queen Wharf (on repassera pour les photos) qui permet d'accéder aux Terminal Ferry. Nous avons beaucoup aimé nous y promener malgré le bruit et les banderoles oranges (nous rappelant par la même occasion nos cônes montréalais). Les activités La Skytower fait partie des activités phares de la ville, nous avons préféré errer dans les rues, écouter un orchestre sur le Square Aotea et nous recueillir à la Cathédrale St Patrick et St Joseph ou encore profiter des aménagements aux quais. Jean-Maximilien fera de son mieux pour répondre à la communauté Facebook pendant notre marche ! Nous pousserons jusqu'au Silo Park avant de rentrer au moyen du bus. Deux principaux musées sont conseillés, nous visiterons le Musée de la guerre d’Auckland (20$ par adulte), une visite que je recommande fortement. Très bien conçu, des expositions riches et pour certaines interactives. La cerise sur le gâteau fut la prestation culturelle Maori (25$ par adulte). Nous mangerons dans un parc de jeux avant de nous rendre au sommet du Mont Eden pour observer le cratère du volcan et avoir une vue des environs à 360 degrés. Notre hébergement L’emplacement de notre hôtel, le Four Points était parfait pour arpenter la ville (faite de montées et de descentes), puisque central et sur l’avenue Queen, la plus commerçante de la ville. Il était pratique pour nous de nous y balader à pied et éviter à avoir à trouver une place de stationnement. Notre chambre était spacieuse et classique, un séjour très convenable. Nous dînerons un des soirs au restaurant de l’hôtel, un menu offrant des choix variés et à tous les prix, ainsi qu’adapté pour les enfants. Quelques mots pour clore notre séjour de 21 jours en Nouvelle-Zélande La Nouvelle-Zélande est un pays aux mille facettes qui nous aura surpris, séduit et émerveillé de par sa culture et ses paysages. Nous aurons parcouru plus de 3400 kilomètres. Le moment phare de notre séjour fut lors de notre visite des lacs Tekapo et Pukaki avec nos randonnées aux alentours avec les enfants. Ce pays invite au silence et à la zénitude. Les cigales nous rappelèrent nos coins de paradis de la Côte d'Azur et mes calanques tandis qu’en montagne nous apprécions le silence de plomb et pouvions observer des ciels étoilés comme nul autre. Un pays où il nous faudra revenir et visiter différemment. Les fascicules et dépliants ne manquent pas. Prenez-les si vous êtes en visite, vous pourrez y trouver des réductions parfois intéressantes de 10 à 20$ ou encore la gratuité des repas pour les enfants, réductions non négligeables dans ce pays ! De même, vérifiez les sites internet, nombreux sont ceux à proposer des réductions en ligne. Également, prenez quelques minutes pour vous inscrire aux différents programmes de fidélité (chez New World par exemple): sans cela, vous ne pourrez pas bénéficier des importantes réductions affichées sur les étiquettes des supermarchés. Également, les supermarchés sont partenaires avec des bannières d'essence (New World avec Z par exemple dans le programme Airpoints), ce qui permet d'obtenir 10 cents par litre de réduction. Non négligeable avec un litre d'essence à 2$ ! Afin de limiter nos frais en nourriture, nous faisions le plein de courses (la carte Cobalt a été acceptée absolument PARTOUT (New World, Four Square, Countdown...) - et a accordé 5 points par dollar) et pique-niquions dans les parcs, les enfants étaient aux anges et pour nous l’occasion d’un instant de repos, où nous étions sûrs qu’ils pourraient crier, courir, danser sans déranger personne ! A savoir, les sirènes des casernes de pompiers retentissent parfois et peuvent surprendre de par leur tonalité. On s’attend à un tremblement de terre, un tsunami ou encore à une éruption volcanique. Il n’en fut rien fort heureusement. On se retrouve la semaine prochaine en Australie !
  4. 2 points
    Cette semaine a marqué notre passage du Sud-Est au Nord de l'Australie ainsi qu'un autre virage de notre MTM ! Nous avons longuement réfléchi à la suite de notre voyage et avons décidé d'annuler notre vol pour Nice, le Coronavirus étant maintenant bien répandu en France. Nous vous dirons les jours prochains notre programme en espérant ne pas avoir à faire de changements une fois encore. Concernant, Ayers Rock nous n'avons pas été jusqu'à Alice Springs pour ceux qui connaissent ou Kings Canyon malheureusement, premièrement parce que cela représentait beaucoup de route pour nous et les enfants (3h30 aller juste pour Kings Canyon), et deuxièmement car nous avons du prendre du temps (beaucoup) pour contacter Aéroplan. L'occasion d'y aller à notre rythme. Derniers jours sur Melbourne Dimanche dernier, les enfants se sont amusés dans un nouveau parc encore. J'ai eu l'occasion de découvrir une installation à 4 balançoires, une première. En après midi, après un briefing complet à notre baby-sitter d’un jour, nous sommes partis nous aérer l’esprit au festival de musique de l’Ultra Melbourne. Je ne sais pas s'il y a des milesopediens adeptes comme nous, mais les festivals sont l'occasion pour nous de nous vider la tête, découvrir de nouveaux DJs au son d'une ambiance électrisante et bien-sûr nous retrouver tous les 2. Au lendemain, j’en ai profité pour laisser Jean-Maximilien travailler toute la journée et sortir avec les enfants au musée de Melbourne. Le Musée est entouré des jardins Carlton, d'un centre d'expositions ainsi que d'un parc de jeux entre-autres. Le Musée de Melbourne est un musée d'histoire naturelle parfaitement pensé pour les enfants, avec une vaste section qui leur est dédiée ainsi que différentes expositions ; de quoi en apprendre sur les bactéries, les dinosaures et les espèces du monde entier, puis les rêves entre autres. J'ai vraiment adoré. Le musée leur a tellement plu que nous y avons passé une bonne partie de la journée. Nous avons terminé, devinez quoi ? par un parc, en extérieur qui est tout autant génial et vaut le détour ! Les environs sont beaucoup plus adaptés aux familles, des espaces plus aérés et verts que le centre. Le tramway rend les déplacements faciles d’autant qu’il est gratuit sur tout le périmètre du centre comme déjà mentionné la semaine dernière. Je conclurais par le fait que Melbourne est une ville artistique, cosmopolite et culturelle, avec une vie nocturne riche. Un beau melting-pot qui m’a fait pensé à Montréal en quelque sorte ! La qualité de vie y est très bonne et l’atmosphère très conviviale. Les gratte-ciels et hôtels montent rapidement et l’on remarque un design et une architecture recherchés, très stylés. Un paradis pour les amoureux des sorties et de la gastronomie. Vol Melbourne - Ayers Rock avec Jetstar Nous laisserons notre Airbnb avant 7h, lever quelque peu difficile pour les enfants même si l’on voit qu’ils ont pris le coup, les préparer devient très facile. Nous aurons le temps de faire une pause au salon de l’aéroport et ainsi prendre notre petit déjeuner. Les enfants s’amuseront avec les fauteuils massants disponibles et me mèneront à tester par la même occasion. Un régal ! Tant est si bien que j'ai poussé Jean-Maximilien pour qu'il essaye aussi. Un homme surpris (rire). Les valises seront de nouveau pesées. 7kg autorisés par personne. Une optimisation toujours délicate qui demande une bonne organisation, mais nous finissons toujours par y arriver en enregistrant un bagage (ouf). Le vol était au complet. Le tout bien orchestré par les hôtesses et stewards. Rien n'est servi à bord toutefois puisque lowcost. Une fois arrivé, un paysage aux terres rouges nous attend. Une arrivée en plein désert australien, loin de tout, où la chaleur vous tombe dessus (40 degré celsius) Au sortir de l’avion, une autre chose nous frappe : les mouches. Elles sont PARTOUT par vingtaine et plus à nous venir dessus, tentant de rentrer par tous les orifices du visage, nous empêchant de respirer correctement, une plaie. Tant est si bien que la première chose que Jean-Maximilien fera en arrivant à notre chambre du Emu-Walk Apartments, sera d’aller nous acheter des filets ! Allez mettre un filet à un petit de deux ans ... Arthur est un petit garçon très très peureux, nous avons eu bien du mal même s’il ne supportait pas les mouches. J’ai fini par réussir au bout de quelques fois dehors, en mettant mon filet avec lui jusqu’à temps qu’il prenne confiance et comprenne l’intérêt de celui-ci. Le rocher d'Uluru ou Ayers Rock A vrai dire, nous n’avions pas le cœur à visiter beaucoup cette semaine, ni de participer aux visites guidées ou événements en groupe organisés par le resort. Les cars pourtant affluaient, comme si de rien n'était. Outre les mouches, le Covid-19 a mis bien de la pagaille dans le monde entier ainsi que dans notre voyage. Nous avons du revoir par plusieurs fois nos plans, nos itinéraires et nos priorités. Les activités proposées étaient nombreuses. Mais nos choix étaient vites faits. Plusieurs n'étaient pas possibles avec nos enfants (trop jeunes) et nous n'avons pas vraiment vu l'intérêt de certaines telles que l'observation au télescope, les cocktails ou petits déjeuner/souper en extérieur avec toutes ces mouches présentes. L'entrée au parc national est de 25 $ par personne et donne accès au site d'Uluru et des Monts Olgas pour une durée de 3 jours, payable en avance sur internet. Il est rappelé qu'il est désormais interdit de monter le rocher. Plusieurs randonnées sont possibles dont certaines faciles, nous n'en ferons que quelques unes partiellement, les enfants refusant de marcher plus de 15 minutes avec le filet et sous la chaleur étouffante. À faire pour en apprendre plus sur la culture aborigène ainsi que l'atmosphère paisible et le silence des lieux ! Le lendemain de notre arrivée au Resort, nous avons pu assister au lever de soleil sur Uluru vers 7:00am avec en prime un arc en ciel sur le rocher, ainsi qu'à plusieurs couchers de soleils les jours suivants. Il y a foule, mais de la place pour tout le monde. Lever de soleil Lever de soleil Le rocher d'Uluru est tout de même impressionnant. 348m de hauteur (la Tour Eiffel mesure 324m pour rappel). Nous l'aurons beaucoup observé à partir de différents points de vue et à différentes heures de la journée. Suivant s'il y a des nuages, le ciel pouvait prendre des couleurs allant du jaune doré au rose pâle. Le meilleur reste au lever du soleil, à mon avis, pour observer les plus belles teintes de rouges que prenait le rocher. Coucher de soleil Coucher de soleil Coucher de soleil Coucher de soleil Kata Tjuta (signifiant plusieurs têtes ou encore nommé les Monts Olgas) mérite le détour, toutefois les observatoires n'offrent pas une vue à couper le souffle je trouve. Soit trop loin, soit trop proche. J'ai quand même beaucoup aimé la vue silhouette de ces 36 dômes, lorsque le soleil se couchait. En journée Coucher de soleil (-10 minutes ) Grâce au Wintjiri Arts et Museum, nous avons pu en apprendre un peu plus sur ces montagnes rocheuses, l'art anangu ainsi que sur la faune et la flore de cette région. Nous participerons d'ailleurs à une présentation sur les plantes locales qui se consomment et une rapide démonstration de cuisine. Alexandra et Arthur étaient en demande de parc zoologique ces derniers jours. Alors, afin de faire découvrir de nouvelles espèces aux enfants, nous avons participé au Red Desert Reptiles, un show très instructif sur la survie de ces reptiles dans ces territoires désertiques. L'expérience se passait dans une ferme de chameaux. Alexandra s'en est donc donnée à coeur joie pour les regarder et les nourrir par la suite. Une expérience qui n'est pas sans rappeler Monument Valley en Utah, aux États-Unis. L'accent est mis sur la culture aborigène, l'art anangu et leur histoire. Certains sites sont sacrés et sont à respecter (par exemple, il est déconseillé de prendre des photos à certains endroits). Des rituels sont toujours réalisés, à l'abri des regards. Vol Ayers Rock - Darwin Le survol des terres rouges d’Australie était magnifique et sans fin. Un très bon vol avec la compagnie Quantas très agréable qui change du low-cost. Darwin Présentement à Darwin pour 2 jours, au Double Tree, nous attendons notre vol pour Singapour en croisant les doigts que tout se passe bien. Nous calmons nos visites et tentons de rester seulement nous 4. Ces dernières semaines furent intenses avec tout les chamboulements de vols, Jean-Maximilien a passé de nombreuses heures à changer nos vols mais nous pourrons d’ici quelques jours, je l’espère, nous poser en famille pendant 1 mois au même endroit. Sur ce, prenez bien soin de vous et bon courage à tous, que vous soyez dans le confort de votre maison ou ou en voyage, nous sommes avec vous !
  5. 2 points
    Nous voyageons à 4 (2 adultes, 2 enfants de 7 et 14 ans: Aller sur Delta payé avec des points Amex et retour prime Aeroplan sur Air Canada) et avons choisi le Courtyard Isla Verde pour avoir accès à San Juan sans être pris dans le trafic (points Marriott +25US$/jour pour frais de resort et 15US$/jour pour le stationnement). La plage est magnifique et les 3 restaurants à l’intérieur sont satisfaisants et abordables. Le positionnement est idéal pour aller vers le Nord et l’Est. Pas bien loin, la micro Ocean Lab produit une belle variété de bières qui sont distribuées sur toute l’île. À l’arrivée nous avons gagné l’hôtel en Uber (5$) et le jour suivant, visité Old San Juan en Uber aussi (9$ aller). Les jours 3-4-5 nous avons récupéré la voiture chez Thrifty (BMO Rewards) et fait une épicerie au Costco pour préparer des lunchs et déjeuners. Nous pouvions facilement visiter la rainforest El Yunque (plusieurs sentiers fermés à cause des dommages causés par les ouragans) et la très belle plage familiale de Luquillo (sable blanc avec douches et toilettes, parking 5,50$). Nous avons fréquenté les restaurants locaux (ex: Los Canarias Bakery, Bebo’s BBQ et Lechonera Los Pinos). La nourriture pour 4 personnes coûtait environ 15US$. La 6e journée, nous avons roulé vers Ponce au sud pour tranquillement rejoindre notre Airbnb (points Amex select de la Cobalt) au Nord-Ouest. Nous avions une super plage quasi-privée et une piscine. La région de Rinćon permet d’avoir accès au sud-est et au nord-ouest. D’autres superbes plages se succèdent tout le long des côtes. J’ai pu faire du surf et du snorkeling en famille. La ville de Rincón est charmante et vivante, son petit centre-ville est animé le soir et ses restaurants affichent des prix abordables. Le Rincón Beer Company est un incontournable. Nous regrettons d’être passés en coup de vent dans la région d’Isabela. Les plages sont hallucinantes. Il faut investir une journée pour se mouiller à la Jobos Beach et sa voisine Montones. Le Courtyard d’Aguadilla peut alors devenir une option intéressante (13 minutes). Au retour, notre vol a été retardé de 2 heures et Air Canada a remis 15$ à chaque passager pour manger. C’est une chance car le salon Priority Pass de l’aile A est minimaliste. Les sièges sont usés et inconfortables, la nourriture se limitait à un poulet sec avec riz et une crème de champignons, la machine sert des cafés style Tim Horton. Des boissons gazeuses et alcoolisées (vin, bière, spiritueux) permettent néanmoins de noyer notre peine. Nous avons adoré Puerto Rico, mais les chemins secondaires sont très étroits et peuvent devenir dangereux. Il faut souvent conduire à l’aveugle dans les chemins en lacets et c’est inquiétant avec une voiture de location. Les Portoricains conduisent vite et changent de voie sans regarder. Il faut redoubler de vigilance. Nous avons été bouleversés par l’impossibilité de composter, de recycler, tout se retrouve aux poubelles (plastique, carton, métal, restants). Dommage que cette conscientisation n’ait pas gagné l’île, mes enfants n’en croyaient pas leurs yeux. Nous avons transporté nos déchets pour les déposer à des endroits appropriés, sans succès. La nourriture est lourde, sucrée, salée, et frite ou panée en grande majorité. Nous avons quand même réussi à trouver de belles alternatives. L’idéal étant bien sûr de cuisiner soi-même, mais il faut parfois un petit break!
  6. 1 point
    Avec la or PME tu peux choisir 3 fournisseurs dans la liste qui te donne 2x les points https://milesopedia.com/academie/presentation-carte/cartes-entreprise-american-express/#La_Carte_en_Or_pour_PME_avec_primes_American_Express_pour_les_transactions_avec_Plastiq
  7. 1 point
    Semaine 13 Difficile à croire que notre voyage en famille tire bientôt à sa fin ! Nous avons comme beaucoup d’entre vous, dû revoir nos plans un peu à la hâte. Le Covid-19 aura eu comme impact de nous faire modifier nos billets d’avion pour les derniers segments, nous qui devions passer normalement par Taiwan, le Japon et Séoul. Un mal pour un bien? Depuis notre arrivée en Australie, nous constatons que nos enfants n'ont plus le même plaisir dans ce tour du monde qu'au départ. Alexandra et Arthur nous suivent normalement partout: nous avons pris un bon rythme ensemble qui convient à chacun. Nous adorons les voir s’émerveiller lorsqu’ils découvrent des nouveautés. Toutefois les visites commencent à les ennuyer, les épuiser, certainement l’âge. Nous avions été agréablement surpris qu'ils enchaînent plus de 3 500 kms en Nouvelle-Zélande, à voir défiler les paysages, sans trop se plaindre. Mais à présent, ils ne veulent plus marcher, la seule chose qui les motive maintenant, ce sont les parcs de jeux. Nous tentons tant bien que mal de faire des activités adaptées à eux et de les divertir au plus possible mais je pense que cela fait beaucoup à digérer pour eux. Les visites de grandes villes ne les passionnent plus et marcher devient de plus en plus contraignant pour eux et pour nous. Enfin, point non négligeable, comme nous travaillons pendant ce tour du monde, il n’est pas toujours évident de les divertir lors de ces périodes. Nous tentons de limiter puisqu’ils n’apprécient pas nous voir sur nos ordinateurs. Le virus qui circule ne facilite pas les choses. Les enfants eux n’en n’ont que faire de ce virus et continuent à être des enfants. Jouer au parc et dans les hôtels avec d’autres enfants du monde entier, ramasser ce qu’ils trouvent, mettre les mains à la bouche. Bien que nous ayons été protégés jusqu’à présent, nous pressentons que ce ne sera pas de même pour la suite de notre voyage. Avec la perspective du Japon, et des kilomètres de marche à venir, nous avons craint que ce ne soit la goutte d'eau qui fasse déborder le vase! Nous avons donc fait un “conseil de famille” en proposant à nos enfants: soit de rentrer tous ensemble au Canada, soit de rejoindre leur grand-mère en France pour quelques semaines ou soit de continuer le voyage tous ensemble vers d’autres destinations. Alexandra a été catégorique: "je ne veux plus visiter" et "je ne veux pas rentrer au froid tout de suite". Nous avons ainsi décidé, afin de rassurer nos familles et d’éviter une quelconque contamination pour nos enfants bien-sûr mais surtout afin de leur faire plaisir et de ne pas leur imposer notre tour du monde, de les déposer en France à Nice chez leur grand-mère Daisy pour 2-3 semaines. Cette solution nous permettra de tout de même visiter le Japon de façon plus rapide que ce que nous avions envisagé (2-3 semaines au lieu de 4-5). Notre 3ème arrêt Aéroplan qui était à l'origine Taipei, a donc été remplacé par Nice. Aucuns frais de modification pour ce changement! Nous utiliserons d'autres types de milles pour aller et revenir du Japon, Jean-Maximilien aura sûrement l'occasion de faire un article là-dessus! Certains diront que nous sommes fous d’aller au Japon et irons à la critique. D’autres diront que nous délaissons nos enfants. Enfin d’autres comprendront. A vrai dire, malgré notre grand désir de terminer notre MTM en famille, la réalité nous a rattrapé. Pour être honnête, CE virus ne nous fait pas tant peur. Jusqu’à présent aucun contrôle n’a été effectué pour notre famille, dans les derniers pays traversés (Nouvelle-Zélande et Australie), ce sera tout autre lorsque nous repasserons par Singapour. Je croise les doigts pour que nous n’attrapions aucun autre virus: il n’y a pas que le Covid-19 dans la vie qui donne la fièvre ou la toux, notre ennemi actuel est plutôt la climatisation! Que dire d’un simple nez qui coule ? Tout ceux qui me connaissent savent que j’ai des allergies et vis avec des rhinites chroniques. Autant dire que je me dope afin de ne pas être suspectée d’être malade et donc porteuse. En gros, nous voulons éviter toute quarantaine. Ce serait bien dommage de finir ainsi notre voyage ! Le monde vire fou et je pense qu’il y a de l’excès. Les actes de prévention ont beau avoir été mis en place, ça n’empêche que les États ne peuvent tout contrôler. Le monde doit sortir, ne pas arrêter de vivre. Les masques ne sont pas la solution sauf si l’on est malade afin de ne pas transmettre nos germes. Une bonne hygiène des mains et surface restent la clé à mon sens. Et les japonais sont sans doute les personnes les plus propres au monde et faisant attention à l'hygiène, et surtout à ne pas contaminer les autres. Nous ferons donc attention à prendre les mêmes précautions. Les enfants sont les principaux affectés, non pas parce qu’ils peuvent être contaminés gravement, mais plutôt parce qu'ils peuvent être porteurs et donc entrainer la contamination d’autres personnes plus faibles tels que les immunodéprimés ou les personnes âgées. Vous le savez sans doute: Jean-Maximilien et moi, nous avons la passion du voyage. Le Japon était le point culminant de notre tour du monde. Passer le printemps là-bas était un rêve. Et après mûres réflexions, nous voulons tout de même le réaliser. D'autant que des amis sur place nous confirment que les médias exagèrent grandement la situation: c'est "Business as usual" à Tokyo, les touristes en moins, nous dira même l'un d'entre eux, installé depuis plusieurs années. "Sans doute le meilleur moment à vie pour apprécier la saison du Sakura"! Et nous sommes rassurés de pouvoir confier nos enfants à ma belle-mère et de voir le bonheur qu'ils ont à l'idée de retrouver leur chambre chez "Mam'Dy" et leurs "amis de vacances" à Nice. Et surtout une vie... plus tranquille sans changer de lit tous les soirs! Vol Auckland - Sydney Après un passage au salon Strata parfait pour nous restaurer, nous poursuivrons avec un beau vol de quelques heures. Les enfants auront été sages et nous avons apprécié le service de la compagnie LATAM. Au revoir la Nouvelle-Zélande ! Sydney Nos visites La ville Sydney est une ville dynamique qui nous a beaucoup plu, malgré qu’elle reste très axée jeunes Pro. En effet peu de familles rencontrées en ville. Le bel opéra de Sydney, mythique de par son design en forme de voiles, est intéressant et l’on ne manquera pas de le voir plusieurs fois au travers de nos visites dans la ville. L’autre symbole de la ville demeure le Harbour Bridge et nous avons eu la chance de « résider » au bas de celui-ci et ainsi profiter des lumières du soir. Les différents quartiers ont chacun leur âme. Le Darling Harbour, est un quartier agréable, vivant, où les familles se donnent rendez-vous au grand parc de jeu. On y retrouve aussi un jardin chinois, un centre des congrès, le musée Powerhouse, et autres zones de loisirs et de détente. Un lieu très agréable. Notre soirée se finira à The Exchange au Boque by Tapavino pour déguster quelques tapas pendant que notre fille tente d’apprendre des pas de danse en regardant différents groupes s’entraîner sous les ponts! The Rocks est le quartier historique, à l’architecture ancienne, où l’on avance à petits pas pour s’imprégner de l’atmosphère d’antan, observer les paquebots à quais et chercher les détails du 19ème sur les devantures des boutiques. Barangaroo où les rues des quais sont animées et respirent la frénésie des travailleurs, on s’y sent bien. Ça bouge, ça court quelque peu mais pas de bousculade. Beaucoup de restaurants sur les quais au design chic et urbain. J’adore ! La tour en construction Crown Sydney s’annonce superbe. Dommage qu’elle ne soit terminée, j’aurais aimé la découvrir. Elle s’ajoute aux autres magnifiques tours du coin qui donne à ce quartier un look ultra moderne. Que dire du magnifique Royal Botanic Gardens ! De toute beauté, vaste, reposant et offrant une vue magique sur l’opéra de Sydney. Nous profiterons du petit train pour en faire une visite approfondie, expérience que je vous recommande fortement! Enfin le Hyde Park, moins impressionnant mais tout aussi agréable permet d’admirer la fontaine d’Archibald ainsi que la splendide St Mary’s Cathedral et de l'autre côté, la Sydney Tower Eye. En prenant le Ferry, nous avons pu visiter l’île de Cockatoo qui a accueilli de nombreux bagnards. Une visite instructive et particulière. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2010. Enfin j’aurais aimé visité avec les enfants l’Australian Museum mais il était en rénovation lors de notre passage. Seul inconvénient je dirais, la météo, qui a mis son grain de sel dans nos visites. De la pluie pour les deux derniers jours où nous y étions. Celle-ci nous suivra jusqu’à Melbourne malheureusement. A noter aussi, la ville offre très peu de parc de jeux (pas facile lorsqu’on a des enfants qui en réclament toujours). Les plages Les côtes du Pacifique sont magnifiques et les plages très facilement accessibles. Les bus rouges y proposent des arrêts. Jean-Maximilien louera facilement une voiture, nous permettant ainsi de faire la visite des alentours. Située à 20 min en voiture, Bondi Beach est la plus célèbre d’entre toutes et invite au surf ! Les vagues sont importantes et attirent de nombreux surfeurs et nageurs expérimentés. Nous nous installerons à la piscine océanique iceberg, une eau de mer glaciale pour une expérience unique. Les installations pourraient être modernisées toutefois, cela n’empêche pas le monde de s’y aventurer. Nous continuerons notre aventure le long de la côte jusqu’à Coogee Beach. C’est à ce moment que l’on comprend l’ambiance Australienne. Une fois la journée de travail terminée, nombre d’australiens se donnent rendez-vous pour surfer. Un paradis puisque ces plages sont à proximité du centre de Sydney ! Blue Mountains Après nos arrêts plages, place aux Montagnes ! La route d’1h30 se fait plutôt bien, et nous choisirons de faire la route en début d’après midi. Nous aurons ainsi pu observer différents points d’intérêts telles que les Three Sisters, les cascades de Katoomba et nous rendre au belvédère du Sublime Point Lookout permettant d’avoir une vue des plus dégagées sur les Blue Mountains. Afin d’avoir une vue complète et une expérience unique, nous avons choisi Scenic World, offrant la possibilité d’avoir des vues dégagées et panoramiques à bord d’un téléphérique, d’un tramway ou lors d’une ballade à pied. Le personnel était top, la visite sympathique et nous avons adoré le tramway incliné ! On vous le recommande ! Nos hébergements Marriott Un très bel hôtel standard. L’emplacement est central, permettant d’accéder facilement aux quais pour prendre un ferry, se rendre au jardin botanique ou encore dans le quartier des marins, The Rocks. Pier 1 Autograph Collection J’adore les Autograph Collection pour leur design. Et celui-ci ne fait pas exception. Les portiers sont en tenues d’antan, la décoration est chic et moderne. Et pour finir au pied du Harbour Bridge ! Sheraton Un hôtel tout aussi chic que le précédent et au service impeccable, rien n’est laissé au hasard. Nous avons apprécié le lounge privatif et le buffet gargantuesque du petit déjeuner ! Vol entre Sydney et Melbourne Ce vol ne fera pas parti de nos meilleurs. Aucun priorité donné aux familles par Qantas (nous étions la seule à embarquer!) et un service à bord qui manquait de sens avec les enfants (uniquement de la sauce épicée avec les snacks!). La liaison est faite pour les travailleurs, nous faisions presque tâche au milieu avec nos valises. Melbourne Après avoir emprunté le Sky Bus, nous voici arrivés à Melbourne ! Une ville tout aussi active que Sydney, très jeune (une fois de plus, très peu de familles). Cela se bouscule dans les rues. Beaucoup de centres commerciaux, de boutiques ou restaurants. Le centre ville est organisé en rectangle dans lequel on circule grâce au Tramway gratuit (en dehors il faut utiliser sa carte abonné myki), une aubaine avec les enfants, d'autant que notre Airbnb est pile dans la zone ! Alexandra sera heureuse aussi du mur d'escalade et de la piscine disponible avec notre logement. Nous avons pu nous déplacer facilement et arpenter le centre pour ensuite aller vers le Chinatown et les jardins Fitzroy où les mariages s'enchaînent. Peu de points d’intérêts. Melbourne est une ville qui se vit plutôt qui se visite. On remarque tout de suite que l’art est d'importance avec des graffitis dans les ruelles ou sur des pans entiers de bâtiments. Les jardins sont présents sur les pourtours du centre et sont de très belle taille. Des lieux de paix et de calme, nécessaires lorsqu’on vit ici ! Le rythme est intense, les jeunes (et moins jeunes) s’amusent, sortent et profitent des restaurants à la mode, pour la majorité asiatiques ! Nous testerons ramens, barbecue coréen, pâtisseries fines de Koko black et de rues, nos papilles sont en feux depuis notre arrivée ! Des saveurs dont nous raffolons ! Il nous reste encore à visiter avant d’en avoir une idée plus précise ! Demain nous serons au festival de musique de l’Ultra Australia (une de nos passions) afin de nous détendre un peu en couple pendant qu’une babysitter prendra soin de nos enfants ! J'espère vous avoir fait voyager l'espace d'un instant et vous souhaite une très belle semaine à tous !
  8. 1 point
    Merci, ça donne le goût d'y aller!
  9. 1 point
    WoW! Quelle belle histoire. À conserver en référence pour nos projets. Merci beaucoup et bonne suite.
  10. 1 point
    Bonne stratégie que d’être allée dans ce catégorie 2 pour atteindre un statut plus élevé. Merci Emmanuelle et....toi aussi tu écris bien.
  11. 1 point
    Merci Audrey pour ce reportage précis comme à ton habitude. Tous ces détails vont nous permettre de faire des choix car l’Océanie est notre destination prochain MTM. En 2021.
  12. 1 point
    Ouf! Ce n'est pas ma meilleur photo, on voit l'épuisement dans mes yeux après 2 semaines à dormir 4-5h par nuit! Brigitte, ce fut un vrai plaisir de terminer mon voyage en tête à tête à discuter avec toi! En espérant te revoir toi et d'autres membres dans des meetings lorsque le temps (et surtout les congés de travail) pourront me le permettre! Probablement mon prochain voyage sur ma liste: Portugal, Espagne, Algérie en juin prochain ( avec l'utilisation de mes points bonis Scotia des cartes Amex Or et Visa Passeport!)
  13. 1 point
    Au palmarès des rencontres entre milesopédiens qui se promènent sur la planète, en première position: Dubaï avec Francine, Louis et Marie-Pascale. Ensuite Les Voisine, au salon Air Canada le jour de leur départ en tour du monde avec Arnaud qui retournait en France avec sa petite famille Encore Les Voisine avec Marie-Hélène dans la forêt des singes à Bali. Encore et toujours les Voisine, cette fois avec Quentin Ty en Nouvelle-Zélande. Et enfin, ma rencontre avec Stéphane Landry à Cape Town, Afrique du sud. Qui seront les suivants ? Nous nous sommes donnés rendez-vous à l’hôtel Protea Mowbray quelques heures avant le retour de Stéphane au Québec. La discussion fut fort agréable sous la pergola à l’ombre. Moi vin blanc, lui bière. Le lièvre est dans la trentaine, fan fini de shows de bands. Il utilise les liens de référence de Milesopedia et considère que JM est généreux et un génie. Prends les fleurs quand elles passent JM! Il voyage souvent seul et toujours en sac à dos 40 litres. Il est adepte des auberges de jeunesse et ne reste que rarement plus de deux nuitées au même endroit. Il a hâte que son horaire de travail lui permettre de participer à une rencontre entre milesopédiens. Voilà pour l’intro. On a discuté de points et milles et j’ai pensé vous résumer avec son accord, son année 2019. Stéphane découvre Milesopedia en juillet 2018. Demandes acceptées de: 2X Mastercard BW Visa Avion RBC Visa CIBC Aventura Amex Cobalt Amex Bonvoy MC BMO WE AM MC BMO AM MC BMO WE récompenses MC BMO récompenses. 1-Février 2019 - Voyage de 8 jours avec une amie en Louisiane, Nouvelle-Orléans. Road trip jusqu’à Houston et San Antonio Texas, pour ensuite rouler jusqu’au Mexique. Retour en longeant le golfe du Mexique (Corpus Christi, Galveston). Utilisation de points BW & BMO récompenses pour tous les hôtels. Billet d’avion payé en $. 2- Février 2019- Petit week-end de 3 jours à Las Vegas pour aller voir un spectacle de musique. Une bonne partie du billet a été payée avec les points CIBC. 3- Mai 2019- Petit trip dernière minute de 4 jours au Guatemala à Guatemala city. Bien oui. Rien de moins. Utilisation de points Cobalt pour billet d’avion et auberges. Visite dans un salon d’aéroport avec la priority pass. Dépenses : $125. 4-Août 2019- Week-end de trois jours avec une amie à Chicago pour aller voir un spectacle de musique. Billet payé à rabais grâce à AM Billet compagnon AM pour l’amie Hôtel payé avec AM 5-Octobre 2019- Voyage de neuf jours avec l’amie. Irlande (Dublin) et Angleterre (Londres, Liverpool, et Birmingham) Utilisation du reste des points de la Cobalt pour réduire le coût du billet d’avion 6 nuits d’hôtel sur 8 payées avec les points BW & Bonvoy. Utilisation de Lounge key pour les salons d’aéroport. 6- Octobre 2019 ( Hein ? encore ?) Week-end spectacle Vendredi: Vol Montréal-Denver (1er spectacle) Samedi: Denver-Boston (2e spectacle) Dimanche: Boston-Montréal Billet de spectacle # 1 payé avec points RBC Avion 2 Billets d’avion sur 3 avec AM Et nous nous sommes rencontrés 4 mois plus tard en Afrique du sud. Il y est resté deux semaines et avait eu le temps de se rendre aux chutes Victoria et faire un p’tit tour au Zimbabwe et Zambie. Lièvre disais-je ? Merci Stéphane pour ces détails et bonne continuité
  14. 1 point
    Wow!!! Une belle utilisation des points et de tous les programmes!! J’Endosse Stéphane: JM est un génie, un passionné hyper généreux de son temps et partage de son savoir!!! Un a bien fait de le “voler” à la France! super belle rencontre avec Louis et Francine à Dubaï: on a ri et eu bien du fun à jaser!!
  15. 1 point
    Nous recevons plusieurs questions de façon régulière sur le groupe Facebook concernant l’accès aux salons d’aéroports . Quelles cartes donnent donc quels avantages ? Avec l'aide de @caroline-t et de concert avec @Jean-Maximilien , nous avons décidé de faire un petit tableau pour résumer les questions qui reviennent souvent. Notes : Abonnements Prioritypass/LoungeKey: Certaines cartes offrent des abonnements à PriorityPass ou Loungekey qui viennent (ou pas) avec des passes gratuites par année. Par exemple la Amex - Platine – AeroplanPlus et la HSBC WE donnent les abonnements mais vous devez débourser pour utiliser les lounges. Renouvellement des passes : le renouvellement des passes peut se faire par Année civile (au 1 janvier) ou par année de carte (date anniversaire de la carte). Accès Salon Banque Nationale (YUL) : l’accès aux salons de la banque Nationale peut être obtenu sur présentation de sa carte WE Banque Nationale, d’un Accès LoungeKey ou PriorityPass mais aussi sur présentation d’une carte Amex Platine (perso ou PME). Accès Salon Odyssée Desjardins (YUL) : L’accès est réservé aux clients de Desjardins, certaines cartes offres des passes gratuites. Accès Salon Feuille d'érable : Pour les voyageurs qui ne voyagent pas en classe affaire il est possible d’accéder au salon sous certaines conditions (billet prime obtenu avec des Aeroplan avec certaines cartes TD et CIBC). Accès Salon Amex (Centurion) : dans certain Aéroport Amex a des salons dédiés aux détenteurs de cartes Amex Platine Restaurants Aéroport : dans certain Aéroport, il existe des restaurants ou on peut se nourrir en utilisant nos accès PrioprityPass ou LoungeKey (Montant forfaitaire par repas). Il faut savoir que l’accès PriorityPass des cartes platines ne donne plus accès aux restaurants. Il est aussi à noter que le nombre d’invités va dépendre des conditions du salon mais aussi de la carte utilisée. Exemple pour le Salon Banque Nationale (YUL) : Avec une carte Priority pass ou LoungeKey : c’est le titulaire principal + 7 invités (mais cela va déduire les passes annuelles) + les enfants de moins de 2 ans Avec une carte Banque Nationale WE : c’est le titulaire principal + 1 invité adulte + 2 enfants de moins de 12 ans Avec une carte Amex platine (Perso ou PME) : c’est le titulaire principal + 1 invite adulte + 2 enfants de moins de 21 ans Références Le guide ultime des accès aux salons d'aéroports canadiens Accéder gratuitement aux salons d’aéroport grâce au travel hacking les restaurants d’aéroports accessibles avec Priority Pass Téléchargement du fichier Excel : Acces Salon avec Cartes 2020-01.xlsx
  16. 1 point
    Ce tableau sert principalement à évaluer s’il est plus avantageux de transférer ses points-privilèges pour ensuite payer en points Bonvoy ou de payer directement à partir de ses points privilège. Si on est déjà bien garni en points dans les deux programmes, il peut également servir à déterminer lequel des deux programmes utiliser. Bien sûr, ça ne représente qu’une évaluation. Plusieurs facteurs peuvent influencer notre décision. Par exemple, si on a 500K points Bonvoy, on peut décider d’utiliser les points Bonvoy pour conserver les autres pour une utilisation qu’on considère meilleure, du genre un transfert vers Aeroplan (Amex OR ou Platine) Vous avez aussi l’option d’évaluer le paiement à partir d’autres programmes comme HSBC ou Scotia Passeport au taux de 1%. On découvre rapidement que les points privilège offre une excellente rentabilité Finalement si comme moi vous vous retrouver à avoir Amex Cobalt et Amex Bonvoy et avez l’opportunité d’utiliser les points privilège à d’autres fins et donc d’utiliser la Amex Bonvoy pour payer, le tableau évalue également le gain de points lié à la carte Amex Bonvoy Vous n’avez qu’à saisir les informations des 8 cases du haut et une évaluation ressortira en prenant en compte la devise et surtout le statut élite du programme Bonvoy. Car on le voit, ça peut être payant en points de payer comptant dans certaines situations. Autre référence sur milesopedia: Cobalt: transférer ses points ou pas? Pour télécharger ce fichier, il est nécessaire d'être inscrit comme membre milesopedia. L'inscription est gratuite et vous permet d'avoir accès à des documents comme celui-ci! Pour vous inscrire, rendez-vous sur la page d'accueil de milesopedia.com puis cliquez sur "Se connecter": Une fois votre compte créé, rendez-vous sur le forum pour lier votre compte milesopedia à votre compte du forum en 1 clic en cliquant sur "Se connecter comme membre milesopedia" (vous aurez 2-3 questions à répondre pour paramètre votre profil): marriott evaluation avec type de points 8 fev 2020.xlsx
  17. 1 point
    Merci à @manuban qui a ajusté le fichier excel pour en faire une version 2 encore plus simple à travailler. La nouvelle version vous permet d’associer le numéro de la carte dans la liste des dépenses et les calculs se font automatiquement.
  18. 1 point
    Bonjour, je compte publier des comptes-rendus de mes voyages dans plusieurs pays. J’essaierai de mettre le plus d’informations utiles possible. N’hésitez pas à laisser des commentaires/questions. Type de Voyage : Visite guidée privée multi-villes avec Memphis Tours Itinéraire: Nous avons fait affaire avec Memphis Tours pour un itinéraire sur mesure avec des visites guidées au Caire, Aswan, et Luxor. Nous avions donc un chauffeur et un guide anglophone juste pour nous dans chacune des villes. Les 3 guides vivaient dans leurs villes respectives: Emad du Caire, Mostafa de Aswan (Mostafa est nubien d’origine, ce qui était un petit plus pour nous car nous étions vraiment intéressés par ce peuple qui était là avant les Perses, Grecs, et Romains), et Wael de Luxor. Les voitures avaient toutes du wifi pis ils nous donnaient des bouteilles d’eau chaque jour (pas très écolo mais l’eau du robinet n’est pas potable en Egypte). Ils se sont aussi occupés de la réservation des vols domestiques. J'ai booké les hôtels séparément. J’ai discuté avec plusieurs compagnies avant de choisir Memphis Tours. Ce qui a fait pencher la balance de leur côté est le fait qu’ils étaient moins chers et ils étaient les seuls prêts à nous conduire de Aswan à Luxor pour s’arrêter à Kom Ombo et Edfu en chemin. Les autres compagnies insistaient vraiment à nous faire prendre une croisière descendant le Nil pour cette section du voyage, ce qui limiterait notre temps libre dans les temples. Toutes les visites à travers les sites avaient à peu près la même structure: beaucoup d’histoire et de mise en contexte en chemin vers le site, quelques arrêts et explications à certains points d’intérêts de chaque site pis du temps libre pour les photos. Ce qui était bien d’avoir notre propre guide c’est qu’on pouvait vraiment poser toutes les questions qu’on avait en tête sans s’inquiéter du temps pis on pouvait aussi négocier notre temps libre (on a pris 15 minutes dans un des temples pis 45 minutes dans un autre par exemple). Jour 1: YUL-AMM-CAI avec Royal Jordanian payé $400/personne aller-retour (oui vous avez bien lu, $400 sans points-rabais ou aériens) Notre vol est parti de Montréal en fin de soirée, ce qui était parfait pour s’ajuster au changement d’horaire. Nous avons soupé au salon BNC avant d’embarquer. À Amman, nous avons visité le lounge de Royal Jordanian (disponible avec Priority Pass). Grand lounge qui prend un étage à lui tout seul. La bouffe est délicieuse et fraîche. Pis ils changent les plats assez souvent. Lorsqu’on s’en allait, ils sortaient du kibbeh. J’étais presque tenté de rater mon vol haha. Arrivés au Caire, l’achat du visa d’entrée est super facile. Il y a une grosse pancarte qui dit où aller. Mais le reste de l’aéroport est infernal. Dès sorti de l’immigration, les chauffeurs de taxi n’arrêtaient pas de nous harceler. Nous y avons l’habitude, ayant souvent voyagé dans les Antilles, mais ça doit être tout un choc pour le monde qui ne voyage pas beaucoup (ou le monde qui se limite au pays développés). Nous avons pris un Uber pour aller à l’hôtel. Les pick-ups sont interdits à l'extérieur des terminaux mais Uber propose des points de rendez-vous dans les stationnements de chaque terminal. Ça nous a pris du temps pour trouver notre chauffeur (toutes les autos se ressemblent là-bas) mais elle est venue nous chercher à pied pour nous amener à son auto. 5 étoiles drette là . Se rendre à Giza à partir de l’aéroport prend au moins une heure de temps à cause du trafic. Il y a un méga bouchon au centre de la ville là où il faut traverser le Nil. Petite info utile: au retour de Luxor, notre chauffeur de Memphis Tours a pris le Ring Road au lieu de couper à travers la ville. Ça a l’air plus long sur la carte mais ça prend moins de temps. La veille de notre départ à la fin du voyage, notre chauffeur Uber a aussi pris le Ring Road et c’était moins long donc suggérez à votre chauffeur de prendre cette route si vous hébergez proches des Pyramides. 1 Nuit au Marriott Mena House: 17.5k points pour une chambre avec vue sur le jardin. Upgradé au check-in à une chambre avec vue sur les Pyramides grâce au Statut Gold Commentaires: Vu que nous y sommes restés juste une nuit, je n’ai pas beaucoup de commentaires. Hotel super sécure avec agents de sécurité et chiens renifleurs de bombes à la barrière. Machine X-Ray à l’entrée du lobby. Staff sympathique. La voiturette de golf qui nous conduit à notre chambre est une belle touche. Jour 2: Saqqara, Dahshur, Giza Notre itinéraire initial était dans le sens inverse c.a.d Giza, Dahshur, Saqqara mais il y avait de la brume à Giza, ce qui n’était pas idéal pour prendre des photos donc notre guide nous a proposé de commencer par Saqqara. Finalement, c’était le bon choix. Nous étions les premiers touristes à Saqqara donc nous avions la place à nous tout seul. Dahshur était presqu’aussi désert. Il y avait juste deux groupes en bus. Fait à noter, l’entrée de la Pyramide Rouge est inclus dans le prix du site à Dahshur mais à Giza, l’entrée dans la Grande Pyramide est un billet additionnel. Giza était full de monde. Nous avons fait une balade de 30 minutes à dos de dromadaire dans le désert, vus la Grande Pyramide et le Sphinx. Nous avons pris un vol en fin de soirée pour Aswan. Notre vol était à 22h. Le vol de 19h est une meilleure option d’après moi. Il n’y a rien à manger du côté des vols domestiques donc que votre vol soit à 19h ou 22h, faites le plein de l’estomac en ville! J’avais booké d’avance un transfer de l’aéroport d’Aswan à l’hôtel avec Memphis Tours mais il y a des taxis juste à la sortie pour ceux qui savent bien négocier. 3 Nuits au Basma Hotel: ~$335 pour 3 nuits avec petit-déjeuner inclus Commentaires: Dernière option décente qui nous restait. Le Mövenpick (mon premier choix) était sold out. Les reviews des autres options n’étaient pas top. La bouffe était excellente. Nous avions une belle vue sur la piscine et sur les dunes de sable de l'autre côté du Nil. À part ça, rien d’autre bon à dire. Le staff du front desk était utile seulement lorsque notre guide était là. Le wifi ne fonctionnait pas. L’appel à la prière à 4h du matin n’était pas le fun (portes du balcon n’étaient pas soundproof). La machine X-Ray à l’entrée était une décoration plus qu’autre chose. Jour 3: L’obélisque inachevé, le Temple Philae, le Nubian Museum Nous avons commencé la journée avec une courte visite au site de l’obélisque inachevé où nous avons appris comment les Egyptiens construisaient et transportaient les obélisques dans l’ancien temps. Le temple Philae était super. Le Nubian Museum était très intéressant. Fait à noter, ça prend un billet additionnel pour pouvoir prendre des photos dans le musée. Jour 4: Abu Simbel et visite d’un village nubien Le site d’Abu Simbel est plus proche de la frontière du Soudan que de Aswan. Ça prend trois heures de route pour s’y rendre (et trois heures pour revenir). Donc la plupart du monde part de Aswan entre 4:30 et 5:00am. Les hôtels y sont habitués et vous feront un petit déjeuner à emporter avec vous, faut juste les prévenir la veille. Là aussi, il faut payer un billet additionnel pour pouvoir prendre des photos et ils sont vraiment stricts avec ça. Si vous avez un jour extra à Aswan, déplacez la visite du village à votre dernier jour et planifiez une journée pour Abu Simbel. J’explique. Si vous allez à Abul Simbel à 4:30am, vous y serez avec tous les autres touristes, et vous serez de retour à Aswan vers 1:30-2:00pm, à temps pour le lunch et votre deuxième activité. Si vous consacrez une journée à Abu Simbel, vous pouvez partir de Aswan à 9:00am et arriver à midi quand tout le monde est déjà parti. Donc pas besoin de se réveiller tôt ET vous aurez le site à vous tout seul. Bien sûr, si vous allez en Egypte l’été, prenez le départ à 4:30am sinon il fera beaucoup trop chaud. Votre guide vous remerciera. Pour nous, il faisait 2 degrés à l’aller et 10-15 degrés au retour donc on aurait pu décaler un peu mais on avait déjà planifié de visiter le village. Fait cocasse: le sud de l’Egypte est plus élevé que le nord d’où le fait que le Upper Kingdom désigne la partie sud (Luxor, Aswan) et le Lower Kingdom la partie nord (Caire, Alexandrie). C’est un peu mélangeant au début mais après 3 jours d’histoire de l’Egypte ancienne, ça finit par rentrer. Jour 5: Kom Ombo et Edfu Kom Ombo et Edfu sont deux temples situés entre Aswan et Luxor. Comme nous étions en voiture, nous étions parmi les premiers aux 2 sites. Quand on s’en allait, les croisiéristes et autres groupes s’amenaient. Les deux temples valent le détour. Faites attention aux gardiens à Kom Ombo qui proposent de vous prendre en photo. Ils demanderont un pourboire par la suite. 2 nuits au Hilton Luxor Resort & Spa: $140 ($340 - $200 crédit-voyage d’American Express) avec petit-déjeuner inclus. Je n'ai pas demandé d'upgrade mais ils nous ont placé dans un coin tranquille avec vue sur le Nil. Commentaires: De loin le meilleur hôtel de notre séjour. Staff hyper sympathique et dévoué. Les employés de la section spa nous ont fait une visite guidée des installations et nous ont tout expliqué. Nous avons soupé à l’hôtel et ayant apprécié la playlist qui jouait, nous avons demandé au serveur c’était quelle playlist. Il a demandé à son manager pis son manager ne savait pas donc il nous a envoyé à la réception. Le gars à la réception ne savait pas non plus mais il a fait quelques appels pour trouver la playlist. Et il l'a trouvé! Elle n’était pas disponible au public malheureusement mais tous ces efforts déployés parce qu’on aimait 5 tounes nous ont impressionnés. Leur infinity pool est supposé être fermé au coucher du soleil mais quand j’ai expliqué au gars que c’était notre dernière nuit, il m’a sorti une serviette pis m’a laissé faire une baignade de 30 minutes. L’infinity pool est chauffé by the way. Ils ont un shuttle gratuit qui amène au « downtown » Luxor là où sont situés les temples Karnak, Luxor, ainsi que le musée de momification. Côté sécurité, le checkpoint pour les voitures est encore plus loin de l’entrée du lobby que celui du Marriott. Jour 6: Temple de Karnak, Temple de Luxor, Musée de mommification Le Temple de Karnak est tout simplement incroyable. Je pense qu’on a passé 30 minutes juste dans la grande salle hypostyle tellement c’est époustouflant! Il ya tellement de colonnes que même avec plusieurs groupes sur le site, on trouvait des coins où il n’y avait personne. C’était malade! De l’autre côté, le Temple de Luxor était bof. Je pense qu’on était juste rendu tanné des temples et des grosses statues de Ramses II (sérieux si vous voyez une statue géante d’un pharaon, 90% du temps c’est Ramses II). Je pense que si on l’avait vu avant Karnak, on l’aurait plus apprécié mais disons que c’était une coche en-dessous des autres. Ah oui j’ai failli oublier, c’est là que les français ont volé l’obélisque qui se trouve à la Place de la Concorde à Paris. Jour 7: Balade en montgolfière au lever du soleil, Vallée des Rois, Temple Hatshepsut J’en ai déjà parlé dans le groupe Facebook mais s’il ya une chose à faire en Egypte après les Pyramides de Giza, c’est les montgolfières à Luxor. Encore une fois, on s’est réveillé tôt. Pick-up à l’hôtel à 4:30am. Petit déjeuner to-go préparé par l’hôtel. On a ramassé quelques autres touristes (Memphis Tours fait juste la réservation, la compagnie de montgolfière s’occupe du pick-up et tout le reste) pis direction le Nil où on a embarqué sur un bateau pour traverser de l’autre côté où se trouve le site de décollage. Oui, c’était vraiment tôt le matin. Oui, il faisait froid. Mais boire une tasse de thé à l’aube sur un petit bateau avec la prière du matin en bruit de fond, ça n’a pas de prix. Pour la Vallée des Rois, ça prend un billet additionnel pour les photos (et ils sont aussi stricts qu’à Abu Simbel) et des billets additionnels pour les tombes de Ramses VI, Seti I, et Tutankhamun. On a payé extra pour les photos et Ramses VI. Les tombes sont vraiment magnifiques. Vous avez le droit de faire des photos dans 3 tombes et les gardes font un trou dans votre billet pour s’assurer que vous ne dépassez pas la limite donc il faut choisir judicieusement. Il y a un garde à l’entrée de chaque tombe et un autre à l’intérieur qui s’assure que le monde ne triche pas. Temple Hatshepsut, encore bof. Son histoire est beaucoup plus intéressante que le temple. Les gardiens là-bas sont supers agressifs pour les pourboires. Il y en a un qui nous a montré un trou pis voulait un pourboire. Un vrai turn off. Vol en après-midi pour le Caire. L'aéroport de Luxor est tout petit. Vous attendez pas à trouver un lounge. 2 nuits au Méridien Pyramids Hotel & Spa: 25k points (12.5k points/nuit) pour une chambre avec vue sur la ville pour. Upgradé automatiquement au check-in à une chambre avec vue sur les Pyramides grâce au Statut Gold. Commentaires: Sécurité pareil qu’au Marriott. Hôtel gigantesque. Le chemin vers notre chambre était comme un labyrinthe. Une seule machine ATM au lobby qui ne fonctionnait pas. Jour 8: Visite du Coptic Cairo, du Bazaar Khan el-Kahlili, et du musée égyptien Rien de spécial à dire de tout ça. Ce trajet peut se faire avec un Uber. Le guide n’est pas vraiment nécessaire sauf peut-être pour le musée. Il y avait eu un attentat terroriste près Khan el-Kahlili la veille donc c’était pas mal désert et nous n’avions pas le droit de s’aventurer trop loin à l’intérieur donc nous n’avons pas vu le vrai Khan el-Kahlili. Ce sera pour une prochaine fois. Le musée déménage en 2020 et la collection sera divisé en 2 (une partie reste, une partie va au nouveau musée) donc il n'y a rien que je peux dire qui est utile comme info. C’était notre dernière journée avec Memphis Tours. Jour 9: Journée libre / journée "vedge" Je voulais faire un food tour mais nous étions juste épuisés après cette grosse semaine. Donc grasse matinée au menu et transfert au Méridien proche de l’aéroport. 1 nuit au Méridien Cairo Airport: 12.5k points Commentaires: Rien à dire. Un hôtel d’aéroport comme les autres. Nous ne voulions pas prendre la route pour l’aéroport à 2h du matin à partir de Giza donc nous avons passé notre dernière nuit là. L’hôtel est connecté au Terminal 3 de l’aéroport. Jour 10: CAI - AMM - YUL Un autre calvaire à l’aéroport. Royal Jordanian nous laisse faire le check-in en ligne mais il faut quand même passer au comptoir prendre le formulaire de sortie (nous voyageons en carry-on donc pas de malettes à checker). Nous n’avions aucune idée jusqu’à ce qu’on soit rendu devant l’agent d’immigration. Donc redescendre, prendre le formulaire, remonter, remplir le formulaire, refaire la ligne. Nous avons supplié aux gens de nous laisser passer parce que l’avion embarquait. Nous sommes arrivés à temps. Donc leçon à retenir, lorsqu’ils disent arrivez 3 heures en avance, ça veut dire 3 heures en avance et non 2 heures. Voilà. Je ne pensais pas écrire tout ça mais c’est un bon résumé. Ah, j’allais oublier. Oui, on était en Egypte, oui on était dans le désert mais ils faisait FROID! 2 degrés à Abu Simbel! Mon frère n’était pas du tout préparé haha. Ça s’est réchauffé vers la fin de notre séjour mais si vous y allez en janvier/février, amenez un petit manteau de duvet avec vous. S'il y en a qui veulent faire des visites guidées privées, voici les compagnies que j’ai contacté: - Memphis Tours: https://www.memphistours.com/ - Jakada Tours: https://jakadatoursegypt.com/ - Nile Holiday: https://www.nileholiday.com/ - Habibi Tours: http://www.habibitours.com/
This leaderboard is set to Toronto/GMT-04:00
×
×
  • Create New...