Jump to content
  • Sign Up

yoteshot

Members
  • Content Count

    43
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

yoteshot last won the day on January 6

yoteshot had the most liked content!

Community Reputation

61 Excellente

2 Followers

Informations personnelles

  • Proximity airport
    YOW - Ottawa

Programmes

  • Vos programmes aériens préférés
    Air Canada | Aéroplan
    British Airways | Executive Club
  • Vos programmes hôteliers préférés
    Best Western | Best Western Rewards
    Choice | Choice Privileges
    Marriott | Marriott Bonvoy
  • Vos programmes de voyage préférés
    AIR MILES | Rêves
    American Express | Points-Privilèges
  • Vos programmes de remises en argent préférés
    Loblaw | PC Optimum

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Merci pour ce nouvel épisode de vos aventures! Je peux maintenant rayer Johannesburg des endroits à voir en Afrique du Sud (c'était déjà dans la colonne "peut-être")! J'ai adoré Singapour lors de notre escale de 23h30 et j'ai hâte d'y retourner pour au moins quelques jours la prochaine fois! Tout y est si vert et si bien aménagé qu'on croit être dans une ville du futur en quelque sorte. Que du bon à dire sur cette ville!
  2. Je ne vois honnêtement aucun problème à voyager seule en Thailande à condition d'être prudente, comme n'importe où. Le temple de Chiang Rai a l'air exceptionnel et on aurait vraiment aimé le faire, mais dans nos délais, c'était un casse-tête logistique de s'y rendre. Comme j'ai dit, je recommande fortement Ayutthaya et Chiang Mai et vu le prix des vols internes, Phuket (ou Krabi) est une option intéressante dans le sud. À cette période de l'année, ces endroits sont recommandables en termes de météo je crois (ce n'était pas le cas en juin). Lorsque tu seras à Chiang Mai, si ça t'intéresse, plusieurs "sanctuaires" d'éléphants vendent des journées auprès de ces magnifiques animaux. Si tu fais bien tes recherches, tu peux trouver un parc qui s'occupe bien de ses animaux et pour qui l'objectif principal n'est pas le profit. Il y en a quelques-uns que je peux te recommander au besoin. C'est une expérience inoubliable qui a été un des coups de coeur de notre voyage autour du monde.
  3. Je me poserais très bien pour une semaine ou deux à Chiang Mai en hiver si j'ai accès à une piscine par contre
  4. Personnellement, Bangkok ne nous a pas charmés outre mesure, mais il faut dire qu'en juin, il faisait TRÈS chaud et qu'on devait retourner à l'hôtel pour un break d'exploration en milieu de journée. N'étant pas du tout intéressés aux scènes shopping ou "nightlife", nos deux journées à Bangkok ont été bien suffisantes. Le gros coup de coeur a été le Wat Arun bien que le Wat Pho a aussi beaucoup de charme. Vu les prix d'hôtels assez bas, tu pourrais certainement te poser pour 4-7 jours et prendre ça relax (on a bien aimé notre temps à la piscine sur le bord de la Chao Phraya au Royal Orchid Sheraton), mais pour moi, je calculerais mon temps selon les activités que je souhaite faire. Par exemple, si tu veux faire les marchés flottants, magasiner à Sukhumvit, le grand marché (Chatuchak), un day-trip à Ayutthaya, tu pourrais facilement remplir plusieurs journées ; mais on n'a pas trouvé la ville exceptionnelle pour seulement y flâner. La nourriture était un côté positif toutefois, même si nous n'avons pas osé essayer les grillades de rue! Pour ce qui est du transport entre les villes, les méthodes utilisées ont été les suivantes: - Embauche d'un chauffeur et voiture pour une journée pour visiter Ayutthaya à notre rythme avec notre propre itinéraire. - Train de nuit entre Bangkok et Chiang Mai : pas le meilleur sommeil (ça bouge et c'est bruyant), mais superbe expérience (prévois ta propre nourriture, le petit-déjeuner est affreux) - Vols internes Chiang Mai-Samui et Samui-Bangkok. À l'intérieur des villes, nous avons utilisé Grab (Uber) et la marche de même que le bateau-taxi et le BTS (train aérien) à Bangkok. N'hésite pas si tu as d'autres questions!
  5. En fait, ce n'est pas une valeur exceptionnelle, mais c'est très raisonnable (314-136) * 1,33 (taux de change) /13 000, donc tu as une valeur de 1,8 cent par point, exactement la valeur estimée par Milesopedia. Et oui, à cause des promos et à cause que les points Amex sont plus polyvalents à mon avis, donc il y a un certain coût d'opportunité à les utiliser pour conversion vers Avios comparativement aux points RBC. Dans tous les cas, si tu as une utilisation déterminée, c'est une bonne utilisation! Pour ce qui est des surcharges, il y a des listes par programme, par exemple Aeroplan, mais avec Avios, c'est plus limité. Pour ce qui est de China Southwest, je ne connais pas cette compagnie ni leur programme de points, mais s'ils ne sont plus dans Skyteam, ça limite te soptions.
  6. Tu peux normalement vérifier directement sur British Airways pour les charges, mais je remarque que Bishkek ne sort pas du tout dans les résultats en ce moment... Peut-être serais-tu mieux d'appeler pour confirmer. En théorie, c'est une BIEN meilleure utilisation que les Aeroplan. Par ailleurs, je te conseillerais de regarder du côté de RBC pour les points Avios (soit directement la carte BA ou encore les cartes Avion qui transfèrent avantageusement en Avios, parfois même avec un bonus, comme le 50% en prime récemment). Sinon, Amex a aussi fait des promos vers Avios récemment (20 ou 30% il me semble). Si ça peut te donner une idée des frais que tu aurais à payer en plus des points, tu peux toujours chercher directement sur le site du transporteur aussi. On peut y voir les frais aéroportuaires et la surcharge de carburant, probablement maintenus lorsque tu payes avec des points. Pour un aller simple, j'arrive donc à 180$ canadien + les 13 000 Avios pour un vol qui se détaille à 380-400$, ça reste une bonne utilisation surtout si tu as beaucoup de points Avios obtenus idéalement depuis RBC.
  7. Merci beaucoup pour ce texte et les magnifiques photos! L'Afrique du Sud va peut-être gagner quelques places sur notre liste, quoique ça donne presque le goût de le faire quand on aura des enfants! Je note que les prix (location de voiture, activités, hôtels) semblent très raisonnables, notamment la sortie de 2h pour 40$ pour toute la famille, impressionnant! Profitez-en bien
  8. 2 billets aller-retour sur Air Canada te couteraient 30 000 points + des frais assez élevés, mais si tu peux soit trouver sur United ou encore partir de Burlington, là tu tombes à 50 000 AP, mais des frais minimes (25$ par personne environ). Regarde aussi les tarifs du marché qui pourraient avoir de très bon tarifs avec des frais plus bas. Dans tous les cas, c'est certainement à considérer puisque pour octobre, les vols aller-retour se détaillent à plus de 400$ par personne, ce qui en ferait une bonne utilisation de tes points. N'oublie pas que sur un vol aller-retour AP en Amérique du Nord, tu peux ajouter une escale de la durée désirée à un endroit. Ça pourrait donc être l'occasion de visiter une autre destination américaine d'intérêt.
  9. Merci L'écriture a toujours été une passion pour moi ; malheureusement le journalisme n'étant plus ce qu'il était, ça doit se faire comme hobby plutôt que pour gagner ma vie!
  10. J'ai appliqué (et approuvé) ce weekend pour un 3e passage sur la carte BonVoy personnelle (auto-référencement depuis la PME, donc 3 000$ à atteindre). Hâte de voir si le bonus poste encore. Je suis 4 en 4 pour Personnelle et PME jusqu'ici, mais ça semble s'être resserré depuis!
  11. Heureusement, les restaurants de Sushi et de Ramen sont super abordables et tellement délicieux!
  12. Dépendamment des activités que tu souhaites y faire, je dirais que 5 jours suffisent à bien visiter Istanbul. Il y a quelques années, j'ai pu faire le tour des faits saillants en 2 jours, donc avec 5, tu pourrais certainement sortir un peu des sentiers battus et voir tous les must! Je vais laisser notre ami rongeur répondre pour le transport en commun, mais à première vue, l'hôtel me semble très excentré. Il serait donc important qu'il soit bien connecté.
  13. La planification Dès les premières étapes de la planification de notre voyage autour du monde (Aeroplan), la Thailande s’est rapidement imposée comme une destination essentielle. À l’intérieur même de cet arrêt, les endroits qu’on souhaitait visiter ont rapidement été identifiés : Bangkok, Ayutthaya, Chiang Mai… et une belle plage quelque part. Nous avions initialement arrêté notre décision sur Phuket ou Krabi avant de faire volte-face en raison de la météo plus risquée à ce temps de l’année (fin juin). Nous cherchions avant tout un endroit facile d’accès où la plage et la mer seraient magnifiques, tout comme la météo. Après avoir considéré toutes sortes de petites îles qui auraient nécessité de planifier un ferry (risqué quand on doit repartir pour prendre un vol Aeroplan de Bangkok), je suis revenu sur une île que j’avais exclus dès le départ : Ko Samui. Ko Samui est certainement l’une des plus belles îles du pays en plus d’être l’une des seules à être desservies par un aéroport. En plus, la météo y est absolument parfaite en juin, possiblement la plus belle au pays. Le problème? Alors qu’on pouvait facilement voler de Chiang Mai à Phuket pour 50$, bagage inclus, le vol pour Samui se détaillait à 240$ pour un aller simple. Et on devait retourner à Bangkok ensuite, ce qui aurait donc été un total de 960$ plutôt que les 200$ environ que je pensais payer. Voyez-vous, l’aéroport de l’île est privé et appartient à Bangkok Airways, qui ne se gêne pas pour contrôler les prix vers cette destination de luxe prisée par les touristes fortunés. C’est en parlant avec un autre adepte du « churning » sur Reddit que j’ai toutefois appris un fait plus qu’intéressant… On peut réserver des vols sur Bangkok Airways avec les points Etihad Guest, oui oui, la compagnie basée à Abu Dhabi. Mieux encore, les points privilège American Express se transfèrent directement à ce programme de fidélité méconnu! L’espoir venait de renaître. En m’informant au téléphone (parce que les vols-prime avec partenaires aériens sont mal identifiés sur leur site) avec l’EXCELLENTE équipe de service à la clientèle d’Etihad Guest, j’ai appris qu’il n’en couterait que 5000 points par direction, par personne, pour voler de Chiang Mai (CNX) à Samui (USM), puis retourner à Bangkok (BKK). Avec le taux de conversion à 1 : 0,75, ça signifiait que pour seulement 26 700 points American Express (et 33$), j’allais pouvoir visiter cette île paradisiaque que je croyais hors d’atteinte. On parle ici d’à peine un bonus d’adhésion à la carte Or privilège, une valeur de près de 3,5 cent par point privilège!!! Une fois les points convertis, la réservation au téléphone s’est déroulée comme un charme (disponible seulement en anglais ou en arabe, toutefois) et j’ai même pu choisir d’excellents sièges (rangée 3 et rangée 4)! Le voyage L’expérience de vol avec Bangkok Airways a été absolument fantastique ; ils se vantent d’être la meilleure « boutique airline » en Asie et ce n’est pas peu dire. Même sur un vol domestique d’à peine 1h45 entre Chiang Mai et Samui, un repas complet a été servi tandis que sur le retour de 1h15, un petit goûter (sandwich déjeuner) a aussi été servi. Pendant ce temps, notre vol Ottawa-Vancouver sur Air Canada (5h12 de vol) n’a servi que des breuvages… Ouf. Le service en vol était excellent et on a même été avancés aux premiers bancs en avant (équivalent à économie privilège), facilitant le débarquement et nous donnant beaucoup plus d’espace pour les jambes. Une fois sur l’île, je nous avais réservé un transfert vers l’hôtel avec une compagnie locale pour un prix fort raisonnable et nous avons donc partagé la navette avec une famille de trois qui se sont descendus au Sheraton. Pour notre part, vu les tarifs en argent très intéressants, j’ai décidé de conserver mes points et de plutôt payer en argent un bungalow à deux pas de la plus belle plage de l’île (Crystal Bay Beach / Silver Beach), à l’hôtel Promtsuk Buri. Le coût de 305$ pour 4 nuits, incluant le petit-déjeuner m'a convaincu, tout comme les excellents reviews lus en ligne. La magnifique plage de Crystal Bay Notre péché mignon quotidien : un smoothie à la mangue sur le bord de la plage. Je ne m’attarderai pas sur cet établissement, vu qu’il ne fait partie d’aucune chaine, mais disons qu’outre son emplacement absolument parfait, le reste laissait à désirer, tant en termes de restauration et de service que d’isolation… Et je ne parle pas ici de bruit, plutôt de jours de 1-2 cm dans le haut des fenêtres… pas exactement génial dans un climat tropical avec une conjointe arachnophobe. Ils ont au moins eu la générosité de me donner du ruban collant avec lequel j’ai pu faire le tour des fenêtres du bungalow pour m’assurer de leur étanchéité. Ce faisant, j’ai malheureusement enfermé le petit Bernard, un minuscule gecko qui nous a tenu compagnie pour nos 4 nuits à cet hôtel. Bernard ^^ Mon oeuvre pour garder les "créatures dehors" et Bernard en-dedans Pour ce qui est du départ, le petit aéroport de Samui n'a pas de lounge Priority Pass, mais comporte un « lounge » qui est en fait plutôt un petit casse-croute gratuit pour les passagers de vols Bangkok Airways, ce qui a été bien apprécié malgré le peu de variété au menu. Pour les passagers en classe affaire, un lounge climatisé est également disponible. Somme toute, l’aéroport comme tel donne une impression de vacances de l'arrivée jusqu'au départ, mais ne vous attendez pas à y faire passer de longues heures en magasinant ou en vous y promenant. De toute façon, la compagnie recommande une arrivée tout de même assez serrée sans risque de manquer votre vol. Le mot de la fin En terminant, un mot sur les options restaurants : je peux recommander deux adresses sur le côté Est de l’île. La première, à Lamai, est un établissement tenu par un chef français (Seventy Fahrenheit) où on a mangé le repas le plus mémorable de notre voyage de 35 jours autour du monde. Ravioli au crabe, steak de thon et curry jaune de canard ont été nos choix, mais tout le menu avait l’air savoureux. À 60$ pour deux, on est beaucoup plus cher (4 à 5 fois environ) qu’ailleurs en Thailande, mais la qualité en vaut le coût et ça reste bien moins cher que ce qu’on payerait ici pour cette qualité. L’autre adresse est tout près de Crystal Bay Beach, si bien qu’on y est allés à trois reprises. Il s’agit du Silver Spoon, l’ancien Romantic Bamboo. Leur cuisine thaï est excellente pour un prix très abordable. Notre table au Seventy Fahrenheit de Lamai Repas thai au Silver Spoon Somme toute, je recommande fortement de visiter Ko Samui et pour ce faire, l’usage des points Etihad est tout indiqué. Par la suite, à vous de voir comment vous souhaitez vivre votre séjour sur cette magnifique île.
  14. Merci! Et chaque fois que je vois la photo du Courtyard Tokyo Station, ça me confirme que j'ai pris la bonne décision haha!
  15. Pour plusieurs d'entre-nous, le plaisir du "churning" et du "travel hacking", c'est de se permettre des expériences qui auraient autrement été hors d'atteinte en vertu de notre budget voyage habituel. Bien que nous voyageons toujours en classe économique – en partie pour économiser, en partie pour ne pas ouvrir cette boite de Pandore – nous tentons généralement de maximiser l'usage des points, surtout en matière d'hôtels. Notre voyage à Tokyo représentait donc un défi à ce niveau, où le rapport qualité-prix des hôtels, même en utilisant les points, laissait grandement à désirer. Que ce soit en raison d'un emplacement moins qu'idéal ou d'un coût complètement ridicule pour la prestation offerte, nous n'arrivions pas à nous convaincre d'utiliser nos précieux points Bonvoy sur un hôtel de la capitale japonaise. À titre d'exemple, le Courtyard Tokyo Station, malgré son bon emplacement, avait piètre allure avec ses 35 000 points la nuit pour une chambre de 19 mètres carrés. Je pouvais penser à bien des façons de faire meilleur usage de mes points, à Tokyo ou ailleurs, mais la décision qu'on a prise nous aura permis de vivre l'une des expériences les plus mémorables de tout notre mini tour du monde : 5 nuits au Ritz-Carlton de Tokyo. À l'époque (réservé à l'automne 2018), le prestigieux hôtel était en catégorie 7 (60 000 points la nuit), donc 240 000 pour 5 nuits avec la nuit gratuite (il est maintenant un dispendieux catégorie 8, mais si vous pouvez l'avoir en saison basse, c'est "seulement" 70 000 points la nuit, ou 280 000 pour 5 nuits). C'était plus des deux tiers de ma banque à ce moment, mais je me suis dit: "C'est notre premier arrêt, on se gâte!". Voyant la valeur au détail à plus de 1000$ la nuit pour nos dates, j'étais déjà très satisfait de mon utilisation de points Bonvoy à plus de 2 cents par point... mais au final la valeur exceptionnelle n'aura été que la cerise sur le sundae. L'accueil Arrivés en fin de soirée après une journée de retard sur l'horaire prévu (vol ANA YVR-HND annulé), l'hôtel avait accepté de décaler notre réservation sans problème. L'hôtel étant bien connecté au réseau de métro (lignes Oedo et Hibya accessibles en sous-terrain, tout près de la ligne Chiyoda), ce fut facile d'éviter la pluie et de transférer de l'aéroport à l'hôtel à faible coût. Dès notre arrivée dans l'immeuble (le Tokyo Midtown Tower), on prend un ascenseur jusqu'au 45e étage où l'oppulent lobby nous accueille avec la musique d'un pianiste installé sur place pour l'heure de l'apéro et des hôtesses en habit traditionnel japonais. À peine un pas fait à l'étage, on nous débarrasse de nos valises et on nous dirige vers le comptoir d'accueil où notre arrivée était "attendue". Le personnel tout sourire exprime son empathie pour notre vol retardé et nous souhaite un magnifique début de tour du monde (j'avais envoyé un petit courriel expliquant la raison de notre voyage : nos 5 ans de couple!) Je sais que pour eux, ce n'était qu'une petite note au dossier, mais c'est apprécié, d'autant plus qu'on n'était absolument pas habillés pour l'occasion après le long vol et une combinaison de train et métro en plus de la fatigue. Je n'avais alors qu'un statut OR avec Bonvoy, mais celui-ci (combiné au courriel peut-être) nous a tout de même mérité un upgrade à une Tower Suite... Dès le moment où j'ai vu le nom de la chambre sur le contrat de location signé à l'accueil, j'ai eu un gros sourire, parce que je savais que ma conjointe n'était pas au courant. En ouvrant la porte de la chambre du 51e étage, voici la première vue que nous avons eu de la grandiose ville qu'est Tokyo. Après quelques secondes (minutes?) à contempler cette vue exceptionnelle, l'hôtesse nous a fait faire le tour de la suite magnifique (100 mètres carrés!) qui se détaillait à plus de 2 400$ la nuit, si elle avait été payée en argent. Je n'ai malheureusement pas beaucoup de photos de la chambre, mais en voici tout de même deux qui montrent bien la beauté de la suite. Pour avoir vu la taille des chambres au Japon en général, c'était carrément incroyable d'avoir tout cet espace pour nous tous seuls. Notez par ailleurs que sur la photo du salon, le rideau n'est pas fermé, mais qu'on est carrément dans les nuages lors d'une journée humide à Tokyo; assez impressionnant! La chambre bénéficie de toutes les technologies et installations les plus utiles : des rideaux électriques à la télévision intelligente en passant par un grand walk-in et une salle de bain comprenant deux évier et miroirs et une toilette chauffante ultra-moderne (ah ces Japonais!) Le tout avec chocolats fins, plusieurs bouteilles d'eau remplacées chaque jour et en prime, une bouteille de vin cuvée privée du Ritz-Carlton. Anecdote cocasse sur le sujet... n'étant pas de grands buveurs de vin, je me suis vite renseigné sur la possibilité de la poster au Québec (c'est impossible) où mon frère en aurait certainement fait meilleur usage. Avec encore 8 pays à visiter (dont 2 musulmans), j'ai donc préféré laisser la bouteille sur place... mais pas avant une dernière tentative. Quelque peu rebutés par le prix du petit déjeuner (70$ il me semble), j'ai tenté de monnayer ma bouteille contre un petit-déjeuner pour deux en expliquant qu'on ne boit pas d'alcool... sans succès! Dommage sur ce coup-là! Heureusement, le complexe qui accueille l'hôtel comprend aussi plusieurs boutiques, incluant une épicerie, une boulangerie française délicieuse et un bon vieux 7Eleven, indispensable au Japon! On a donc substitué l'onéreux petit-déjeuner de l'hôtel par un bon vieux classique. Vue la clientèle qu'on côtoyait, je parie qu'on était les seuls clients sur place à avoir fait ce choix! Somme toute, je suis tellement reconnaissant d'avoir eu la chance de séjourner au Ritz-Carlton de Tokyo, probablement le plus bel hôtel que j'essaierai de toute ma vie pour à peine 500$, soit le montant de cotisation à 4 cartes SPG/Bonvoy en un peu plus d'un an. L'hôtel est luxueux et confortable, mais surtout, ses employés vous traitent véritablement comme des VIP, et ce, en tout temps. Que ce soit l'hôtesse qui nous saluait à chaque passage en nous demandant ce que nous avions au programme ou ce que nous avions fait cette journée-là et qui nous a même imprimé et annoté une carte avec les meilleurs restaurants de ramen près de l'hôtel ; le service aux chambres qui s'empressait de remplacer les produits d'hygiène (en étant à notre premier arrêt, on s'est permis de faire le plein!) ; l'accueil qui m'a prêté un ordinateur portable pour me permettre de modifier mes réservations pour le reste du voyage et toutes sortes d'autres petites attentions qui ont rendu notre séjour véritablement magique. Je ne peux malheureusement pas commenter sur les autres installations (sauna, piscine, spa, petit-déjeuner, restaurants) parce que nous n'avons utilisé rien de cela, mais pour la qualité du service, la beauté et le confort de la chambre de même que le service absolument royal offert par les employés du Ritz, toujours souriants, je ne peux que recommander fortement cet hôtel haut de gamme à tous, surtout ceux qui ont les moyens de se payer un séjour avec des points! Vous ne serez pas déçus! Merci Milesopedia!
×
×
  • Create New...