Jump to content
  • Sign Up
Sign in to follow this  
Brigitte

Hommage au quotidien

Recommended Posts

Cela fait maintenant plus d'un mois que la majorité des habitants de notre planète est rentrée chez elle. Remarquez que certains y étaient déjà et que d’autres de garde, aimeraient y arriver. Nous le leur souhaitons. Avouez que c’est quand même assez bien que d’être chez soi.

Pour les voyageurs que nous sommes, grands spécialistes des va et vient, des départs et des retours, il s’agit d’une quasi retraite comme il en existait lorsque j’étais plus jeune. Du temps de réflexion à profusion, sans contact social. Marche et lecture permises. Ça ressemblait à ça. 

                                                   Q6p2cTgSS-47z0LPLewJ-z4V-lsel9rst8CruMUA6Sdq05ZMgWqgw26I-XMahfqrAN72zS4aIV9qeq5vQwwYDpQlT-KEvdrT_rv4LIHubvIdVnjgoF2gRXnsksGMXTROvDyW34sf

Version 2020, s’ajoutent le télé travail, le ménage des tiroirs de la cuisine, de celui des photos dans l’ordi, la peinture des murs du salon, les bricolages avec les enfants sous toutes ses formes et la fabrication du pain-maison.

Ou rien de tout ça, Netflix et le grand débrouillage l’ayant emporté.

                                                 QZOg3LI9CBeS-tVRpWYRSgzTReWwN19Oc2sydnF7wMDjGn3iijpNmPMuai0vkFeAEEzUSHcFW-j2fKwjBLOeW73foZgEefH70t89cqnkJyQFc-Gatsgx3Yh5Vynfalrjsn0lIJtj

 

Les plus actifs courent ou se démènent devant un programme d’exercices en ligne, pour garder la forme.

D’autres ont commandé leurs graines et semis car j’en suis certaine, nous aurons cet été les plus nombreux jardins que la planète n’aura jamais connus.

                                                 8zcXlMPK333qRJp_59aiSTRyiaEixHZEvrWOKp1NVhGWqwhMPqXOAuV5_leeBCr1aTfXJAMJ56WM5bXxS_glFL0vpB7tpocNodlD-g3xNx8KYtIgYmrZYGxixbYrwRDxp_7TyAdN

 

Tant mieux pour elle et pour nous. 

Au fait saviez-vous que nous avions atteint en un mois l’objectif d’une année en ce qui concerne la réduction de notre empreinte carbone au Canada? Quelle portée que cette pause obligée. 

Enfin, tous se sont mis aux téléphones pour rejoindre leurs proches âgés confinés en résidence et ont téléchargé les applications qui permettent les e-apéro avec les amis et la famille. Bonjour Zoom, Messenger et FaceTime.

Voilà pour la mise à jour où on se reconnaît tous.

Souvenirs de voyage 

Je me suis rappelée en ce temps d’introspection que plusieurs des découvertes en voyage, celles qui m’avaient le plus charmée en fait, étaient issues de l’observation du quotidien chez l’autre, dans son temps-espace. 

Je vous en ai déjà parlé. Ce qu’il mange, ce qu’il porte, comment il célèbre, ses allers et venues dans une journée, au marché, au travail. Son histoire. Clic Clic. Par ici les photos avec ou sans appareil. Ces dernières s'imprègnent d’elles-mêmes en soi et referont surface lorsqu’elles en auront envie.  

                                                   1G3wlXb5Ts0o7-hL2RgYADcxRCsa6EiCwsDKaQpx_G-iAl1ikDvcMMwmYRiDgkyRPSev9JMRp2GsMeNCdDM7EBnMDAwqr2KtAkMy50AbjKd7XJ9CD-SP-8Zx1B-07EPLqQs9yj0p 

 

Mais voilà que notre confinement forcé nous ramène à l’observation de notre propre vie, plutôt que de celle des autres.

Au fait, notre vie nous intéresse-t-elle ? 

Je me suis réjouie d’étendre sur la corde ce dimanche de Pâques et de voir mes draps s’y balancer. Je me suis alors rappelée la corde à linge d’une maison de St-Siméon, au bord du fleuve, dont les vêtements devaient sécher en cinq minutes tellement il ventait fort...C’est beau St-Siméon.   

                                          RMQYYz973Rh9o2uD0nKDlyuMh14ibppOrUq2CgnhJfkKUXYmN8gLP91qd1-Ko6Gws6iz26ovQ8DBFVz6T8El32lk6fbTqSrSzq6tjKZvbOf9t8SaZ1RP2tvHBmEg9nlhf3FihYbJ

 

J’ai constaté en même temps que les bourgeons de l’érable dans ma cour arrière vont bientôt se transformer en toutes petites feuilles. Vous savez les vertes tendres qui ne restent que quelques jours. Elles m’ont rappelé mes nombreuses randonnées dans les forêts de Lanaudière. Le sentier de Base-de-Roc qui longe la rivière l’Assomption m’a permis à plusieurs reprises de voir les fougères se dérouler, l’ail des bois apparaître tout comme ses voisines les trilles blanches et rouges.

C’est joli le sous-bois au printemps.

                                           7xVh6MQ_SA51yCknbohSVAuvT4In-w38zuciM4QUOidmEuzV7qB8hFJ4Yl7i23srFKjZrsa5LzXjnSjuZtODLZaAk_DiBFYWNvfYM6_h6ywLBmexGXw_uZZgmEWUH8AN6hzypDNU

 

Comme je travaille dans le réseau de la santé et que les corridors se sont presque vidés de la présence de mes collègues déployés à la maison ou ailleurs, la vue habituelle de ma fenêtre qui donne sur la ruelle s’est transformée hier, le temps d’un instant en un bleu méditerranée. Celui que j’avais vu du haut de la falaise à Bonifacio, Corse. L’île de beauté, l’appelle t-on. 

En ce temps de confinement, on accueille avec joie les souvenirs qui se pointent. Merci la mémoire pour les images de ces beaux voyages.  

L'escapade locale

La promenade à pied dans L’Assomption m’a rappelée que nous étions une ville culturelle. Une quinzaine de gigantesques sculptures de métal recyclé signées Germain Bergeron sont plantées ici et là.  

Colorées et amusantes.  

                                        lyDTBmr0dLn5MRhL06iTR5aOuQZBhkb49waoOrocPMdKulm2NlJrY5CANZO3boumj_-y35sXrP9cO1mG97rlV4I-6gnMQ0nem06dZdgPj0S4N6O-oEuxbZuyYX8yyz7cI0EUqbE1

 

J’ai aussi observé lors de mon escapade que des assomptionnistes attentionnés avaient dessiné à la craie sur l’asphalte, un énorme arc-en-ciel, juste devant le CHSLD de notre patelin. Pour que les résidents âgés le voient bien. Parce qu’ils pensent à eux. Bienveillance.

  93900287_334813767497179_1119116053243232256_n.jpg.adb88b7ccb9b525b5fb5612100366aa9.jpg

Enfin, ma promenade m’a amenée au parc. J’y ai  rencontré une nouvelle voisine de banc. Qui venait d’annuler son voyage en Russie, la pauvre. Parle parle, jase jase à deux mètres de distance. Ce fut fort agréable.

Et tout au long de ce parcours, des gens ici et là, qui discutent entre trottoir et balcon, du deuxième étage au premier. Des gens à vélo qui appellent de leur cellulaire leur ami: Sors! je suis en face de chez toi “ Et des enfants qui te demandent à distance : “Comment tu t’appelles ?- Moi c’est Henri”. C’est fort le besoin de découvrir et d’être en lien. 

                                             

J’ai finalement décidé de ne pas réserver mon MTM vers l’Océanie. Mes compagnons de voyage n’en ont plus envie. 

Et pour la prochaine étape lorsque ce sera permis, j’imagine un pique-nique dans ma cour...avec des amis. Bien oui. Supposons que chacun apporte son vin et son lunch, sa vaisselle et sa chaise. Et qu’on s’assoit à deux mètres les uns des autres. Et qu’on fait un feu en soirée. Et que dans ma salle de bain, je mets des papiers plutôt qu’une serviette pour s’essuyer les mains. Avec du “Purell” près de la poignée de porte. Ça se pourrait ça non ?

 

                                                    n4SFxpVbBBNHi4wPjEE_rBOSuW3kHSs9oMiIaU9qKarOX66b9Od5C5UWAEYLqsMFmauhdBEbKuHFnBI8CxndHrtNib44qqQNgbBTAEhiTJquhcO65vUrFknDyJim0HSCDkm7Enug

J’ai lu et entendu que plusieurs se préparent dès que ce sera possible à partir en vacances, surtout au Québec. Pour donner un coup de pouce à l’économie locale. Mais j’ose espérer que la Gaspésie ne deviendra pas notre Venise nationale. Soudainement envahie d’ex confinés en quête d’air frais et de liberté. 

De grâce pas de file pour une photo Instagram devant le rocher Percé. Bon, je nous fais confiance. Nous ne voulons pas ça. 

J’ai aussi entendu dire que certains étaient occupés à réserver leur semaine de relâche 2021 et que d’autres avaient bel et bien “rebooké” leur MTM raté. Quelle faune diversifiée sommes-nous ! Quelle envie d’aller voir ailleurs !

Le temps viendra bien sûr où notre mobilité pourra reprendre certains droits, peu à peu  et différemment, je le pense. J’embrasse pourtant ce moment d’arrêt à l’échelle planétaire qui ne reviendra certes pas et qui me permet de réaliser que malgré tout, je suis de fort agréable compagnie et que  ma foi, ma vie m’intéresse, même à la maison ou presque. 

Sur ce, chers milesopédiens, iennes,  je quitte de ce pas faire l’épicerie avec mes gants, mon Purell et ma carte Cobalt chérie


 

  • Aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...